PSG-Barça : 5 choses à savoir sur Kimpembe, le "gamin" qui a mangé Messi

QUI ES-TU ? - Thiago Silva forfait pour le huitième de finale aller de la Ligue des champions face au Barça, Presnel Kimpembe a effectué son baptême du feu dans la compétition en faisant front face aux piques de la MSN, lors de la victoire du PSG (4-0).

C'était l'heure de vérité pour Presnel Kimpembe. Le capitaine Thiago Silva out, pour des douleurs musculaires qui l'avaient déjà contraint à faire l'impasse sur le match à Bordeaux (3-0) vendredi dernier, c'est le jeune défenseur du PSG qui a accompagné Marquinhos lors du festival parisien face au FC Barcelone. Pour son premier test grandeur nature, le jeune homme de 21 ans a bluffé son monde, entre agressivité et solidité. Dans la continuité d'un début de carrière déjà follement prometteur.

  • 1Une ascension fulgurante

    Presnel Kimpembe gravit les échelons à toute vitesse. Lancé dans le grand bain par Laurent Blanc un soir d'octobre 2014 contre Lens (3-1), le jeune défenseur a d'abord servi à faire reposer les cadres, Thiago Silva, David Luiz et Marquinhos (9 matches au total, la saison passée). Le natif de Beaumont-sur-Oise a ensuite profité des aléas - dont le transfert de dernière minute de David Luiz à Chelsea l'été dernier - pour grappiller du temps de jeu. Cette saison, il a déjà pris part à 16 rencontres, dont 15 en tant que titulaire. Consécration ultime pour Kimpembe : en octobre dernier, à tout juste 21 ans, il a été convoqué pour la première fois par Didier Deschamps en équipe de France, après le forfait d'Eliaquim Mangala.
  • 2Un pur "titi" parisien

    Né à Beaumont-sur-Oise le 13 août 1995, Presnel Kimpembe a fait ses premiers pas sur un terrain de football à Eragny, dans le Val d'Oise. En 2005, repéré par des scouts, il intègre le centre de formation du PSG. Il y fait ses classes, jusqu'à atteindre en 2013 les quarts de finale de la Youth League, l'équivalent de la Ligue des champions chez les jeunes. Toutefois, l'ami d'Adrien Rabiot tarde à décoller et à se faire une place. "Ça a été compliqué, on ne m’a pas fait de cadeau, mais je me suis accroché. J’ai toujours cru en moi", disait-il au quotidien L'Équipe en septembre dernier. Après avoir un temps envisagé de s'expatrier à l'étranger, le "titi" parisien a su convaincre et devenir l'un des plus grands espoirs pour les années à venir.
  • 3Un futur "grand" pour ses coéquipiers

    Presnel Kimpembe, ce sont ses coéquipiers qui en parlent le mieux. Si on connaît sa proximité avec Thiago Silva, qu'il remplacera ce mardi sur la pelouse du Parc des Princes, force est de constater que le jeune homme de 21 ans a fait forte impression dans le vestiaire du PSG. Voici ce que déclarait Maxwell, en début de saison, à son sujet : "Il a beaucoup de qualités. Il joue proche de moi donc j’essaye de parler beaucoup avec lui, de lui donner des conseils. Je pense qu’il a un avenir énorme." Un avis partagé par Thomas Meunier, qui s'était montré dithyrambique envers le jeune homme : "Si je devais le comparer à quelqu'un, ce serait volontiers à Kompany. Quand il est sorti d'Anderlecht, il a tout de suite fait l'unanimité. Et Presnel a cette élégance, cette facilité, c'est vraiment un joueur moderne, il veut toujours construire de derrière."
  • 4L'ami d'enfance de Kingsley Coman

    Pendant qu'il faisait ses classes dans les équipes de jeunes du PSG, Presnel Kimpembe s'est lié d'amitié avec un autre pur produit du centre de formation parisien, Kingsley Coman. Les deux meilleurs amis, qui se connaissent depuis qu'ils ont huit ans, partent régulièrement en vacances ensemble. Mais après avoir laissé échappé Kingsley, le club de la capitale s'est repris en main. Alors que Kimpembe était sondé de toutes parts, les Rouge et Bleu ont su le convaincre de rester à Paris. Il percevrait aujourd'hui des émoluments similaires à ceux perçus par Adrien Rabiot, soit environ 250.000 euros mensuels.
  • 5Un baptême du feu inoubliable en C1

    Il en a sans doute rêvé. Le moment est venu pour Presnel Kimpembe. En l'absence de Thiago Silva, le défenseur formé au PSG a fait un sans-faute, lors du succès parisien face au Barça, mardi 14 février. Remarquable, alors qu'il devait se coltiner le trident démoniaque Messi-Neymar-Suarez. Fort dans les duels, notamment face à Messi, propre dans ses relances et tranchant dans ses montées balle au pied... Kimpembe a régné sur son pré-carré.

En vidéo

Téléfoot : Kimpembe, la belle histoire

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'élimination du PSG en Ligue des champions

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter