Penaltygate au PSG : entre Neymar et Cavani, Unai Emery a choisi... ou presque

Penaltygate au PSG : entre Neymar et Cavani, Unai Emery a choisi... ou presque

EGO - Interrogé sur la rivalité entre les deux stars parisiennes Edinson Cavani et Neymar Jr. sur la question des penaltys, le coach du PSG Unai Emery a répondu vouloir que "les deux aient cette responsabilité". Suffisant pour sortir de la crise, la veille du match contre le Bayern de Munich ?

Cavani ou Neymar pour tirer les penaltys au PSG ? "Les deux ", répond le coach Unai Emery, interrogé ce mardi en conférence de presse, à la veille du deuxième match de la saison en Ligue des champions contre le Bayern de Munich (mercredi, à 20 h 45 au Parc des princes). À la question de savoir qui tirera un éventuel penalty sifflé lors de cette rencontre, le technicien parisien a donc fait aux journalistes présents une réponse de Normand. 

"Je vais dire comment je le sens et comment je l'ai dit aux joueurs. Il y a beaucoup de joueurs qui sont prêts pour tirer les penalties ici et beaucoup de joueurs qui veulent tirer. Après, ceux qui sont avec la responsabilité d'être plus prêts pour frapper sont Cavani et Neymar, je veux que les deux aient cette responsabilité et qu'il y ait beaucoup de penalties pour qu'ils marquent le plus de penalties possibles", a ainsi expliqué Unai Emery.

Toute l'info sur

Neymar la superstar du PSG

À l'anniversaire de Thiago Silva, la photo de la discorde ?

Cette réponse, pour le moins incomplète, signifie-t-elle que le coach parisien se donne encore le temps pour décider de la hiérarchie entre les deux stars du PSG ou que celles-ci doivent se décider entre elles ?

Lire aussi

Le quotidien espagnol El Pais révélait ce lundi qu'Unai Emery fait, en tout cas, ce qu'il peut pour réconcilier le Brésilien et l'Uruguayen. Jusqu'à convier toute l'équipe à la fête d'anniversaire du défenseur Thiago Silva. La réunion, improvisée dans un salon du Parc des Princes, a donné lieu à une photo diffusée sur les réseaux sociaux. Le problème : Cavani n'est pas dessus...

Le meilleur buteur du PSG n'est en effet pas venu à l'événement, tout comme le latéral allemand Julian Draxler. Signe que l'opération "casque bleu" du coach espagnol ne fait que commencer. Alors que la photo tournait sur les réseaux sociaux, lundi, El Pais révélait encore que le PSG a proposé un million d'euros à Cavani pour laisser Neymar tirer les penaltys. Une prime équivalente à celle que toucherait l'Uruguayen s'il termine meilleur buteur du championnat.

En vidéo

Le PSG est-il obligé de gagner la Ligue des champions ?

Le quotidien espagnol d'ajouter que Cavani aurait refusé l'offre... et que Neymar aurait fait semblant d'être blessé à l'orteil pour ne pas jouer contre Montpellier. De quoi plomber l'ambiance dans le vestiaire parisien, d'autant plus qu'El Pais affirme également que le club aurait essayé de vendre à la dernière minute Thiago Silva, Di María, Pastore, Moura, Draxler, Ben Arfa et Aurier et Matuidi (ces deux derniers ayant respectivement signé à Tottenham et la Juventus en fin de mercato). Le PSG, de son côté, a démenti toutes ces informations. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 62 blessés parmi les forces de l'ordre, 81 interpellations

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter