PSG : 10 raisons pour vibrer (encore un peu) jusqu'à la fin de la saison

DirectLCI
LIGUE 1 - Grâce à leur victoire flamboyante sur Monaco dimanche soir (7-1), le PSG est déjà mathématiquement champion de France. Alors qu'il reste encore 5 journées à disputer, les Parisiens ont de nombreuses raisons de ne pas finir la saison en roue libre.

Avec désormais 17 points d’avance sur Monaco, après sa victoire 7-1 ce dimanche, le PSG est mathématiquement champion de France. Ce nouveau titre - le 7e -pourrait éventuellement pousser les hommes d'Unai Emery à lever le pied lors des cinq derniers matchs du championnat. Toutefois, plusieurs raisons, individuelles ou collectives, devraient inciter certains joueurs parisiens à jouer les 450 minutes qui restent à fond.

  • 1Obtenir le record du nombre de points en Ligue 1

    Lors de la saison 2015-2016, le PSG, alors dirigé par Laurent Blanc, termine champion avec 96 points, battant ainsi le record de points en championnat. Mais cette marque pourrait être effacée des tablettes cette saison par Unai Emery : ses joueurs peuvent encore grappiller 15 points. Avec actuellement 87 unités, il leur suffit de trois victoires et un nul pour atteindre la barre des 97, et ainsi établir un nouveau record. Encore mieux : si les Parisiens venaient à gagner leurs cinq derniers matchs de Ligue 1, ils termineraient la saison avec 102 points. Et là, c'est le record européen actuellement détenu par la Juventus du nombre de points obtenus sur une saison qui tomberait.

  • 2Cavani peut encore décrocher le soulier d’Or

    Avec actuellement 24 buts marqués, Edinson Cavani est le meilleur buteur de Ligue 1. En mettant un bon coup de collier lors des cinq derniers matchs et en espérant que les meilleurs buteurs européens touchent plus souvent les poteaux, il peut encore décrocher le Soulier d’Or. Certes, ce ne sera pas facile, l’attaquant de Liverpool, Mohamed Salah, et la star du Barça, Lionel Messi, caracolent en tête du classement des buteurs européens avec 29 buts. Mais qui sait…

  • 3Terminer la saison avec 100% de victoires au Parc des Princes

    Le champion de France peut encore s’enorgueillir de finir la saison avec un bilan de 100% de victoires à domicile. Sur les cinq derniers matchs à jouer, deux se joueront au Parc des Princes, le premier face à Guingamp et le second face à Rennes.

  • 4L’attitude du vestiaire à l’égard d’Emery

    Le contrat d'Unai Emery se termine en juin 2018. Et il est plus que probable que le PSG - qui a déjà les yeux de Chimène pour Tuchel - ne lui propose pas un nouveau bail. Pourtant, son bilan national est tout à fait honorable. Champion de France cette saison, double vainqueur de la Coupe de la Ligue, vainqueur de la Coupe de France l’an passé et toujours en course cette saison pour la conserver, il aura au moins eu le mérite d’avoir renforcé le fossé entre le PSG et les autres clubs français. A partir de là, quelle sera l’attitude des joueurs à son égard lors de cette fin de saison ? Et surtout, quelle sera sa place lors des festivités du titre ?

  • 5Quelques minutes de jeu pour Neymar

    Blessé fin février face à Marseille, le Brésilien a dû se résoudre à se faire opérer du pied à trois mois et demi de la Coupe du Monde. Dès lors, une course contre la montre s’est engagée afin que la star auriverde soit d’aplomb pour aller en Russie avec la Seleçao. D’un point de vue médical, son opération s’est bien passée et après six semaines de récupération, le joueur a enfin pu poser le pied par terre. Mais pourra-t-il physiquement être apte à jouer la Coupe du Monde ? En principe, oui. Le joueur qui fait tout pour retrouver au plus vite la compétition pourrait même disputer quelques minutes lors de l’avant-dernier match du PSG face à Rennes ou lors du dernier match face à Caen. 

  • 6Briller pour être encore là la saison prochaine

    Plusieurs joueurs du PSG doivent profiter des 450 minutes à venir pour briller et convaincre leurs dirigeants qu’ils sont taillés pour rester dans ce club. Parmi eux, on pense évidemment à Layvin Kurzawa. Si son potentiel n’a jamais été remis en cause, ses prestations sous le maillot parisien cette saison ont été relativement décevantes. S’il souhaite rester et jouer, il va donc devoir afficher un visage conquérant afin d’ôter l’idée à ses dirigeants de se débarrasser de lui.


    C’est également le cas d’Alphonse Areola. Le portier parisien a réalisé une bonne saison mais ses dirigeants doutent encore de sa capacité à être le rempart imparable dont ils rêvent, à l’image d’un Thibaut Courtois à Chelsea. 


    Même s’il est arrivé gratuitement, Lassana Diarra doit quant à lui prouver qu’il peut être le métronome de l’entrejeu parisien comme il le fut à l’OM. Car si le vétéran (33 ans) déçoit, nul doute que le PSG ira chercher quelqu’un autre pour faire le job à sa place. Il devra alors se contenter de bout de match la saison prochaine.

  • 7Pastore doit soigner sa sortie

    Si son départ du PSG semble inévitable, Javier Pastore (sous contrat jusqu'en 2019) a un double intérêt à montrer, si tant est qu’il joue, l’étendue de son talent lors des derniers matchs de la saison. Tout d’abord, il doit convaincre Jorge Sampaoli, le sélectionneur argentin, de l’amener en Russie. Mais ce n’est pas gagné car compte-tenu de son statut de remplaçant au PSG, il n’a pas été appelé lors de deux derniers matchs de l’Albiceleste le mois dernier. Et ensuite, s’il veut susciter la convoitise dans l’optique de son probable transfert, encore faut-il qu’il se montre sous son meilleur jour. On parle de lui en Turquie ou en Espagne. 

  • 8Rendre hommage à Thiago Motta

    Après six saisons et demi au PSG, Thiago Motta est au crépuscule de sa carrière. Le joueur de 35 ans vit en effet ses derniers instants de joueur professionnel. Il ne quittera cependant pas le club puisque son contrat prévoit théoriquement qu’il encadre les équipes de jeunes. L'Italo-brésilien fut incontestablement l’un des principaux artisans de la montée en puissance du club depuis son arrivée, même si son apport est moins important depuis deux saisons. Un hommage tout particulier est donc à attendre pour ce joueur emblématique du PSG version qatarie. 

  • 9450 minutes de supplice pour Deschamps…

    Avec le titre en poche, Unai Emery peut désormais se permettre de réduire le temps de jeu de ses meilleurs joueurs. C’est en tout cas le souhait inavoué de Didier Deschamps, qui espère que Kylian Mbappé, et dans une moindre mesure Presnel Kimpembe, Adrien Rabiot et Alphonse Areola, soient moins sollicités  – suffisamment toutefois pour garde la forme – afin de limiter leur risque de blessure, gagner en fraîcheur et ainsi s’assurer de leur présence en Russie pour la Coupe du Monde.

  • 10… et pour les autres sélectionneurs

    Didier Deschamps ne sera évidemment pas le seul sélectionneur à espérer voir ses joueurs préserver à quelques semaines de la Coupe du Monde. Sauf que le PSG compte tellement d’internationaux… Le sélectionneur du Brésil, Tite, est évidemment le plus concerné, avec Marquinhos, Dani Alves, Thiago Silva et Neymar. Si la présence en Russie des trois premiers est assurée (sauf blessure évidemment), la manière dont le PSG va gérer le cas Neymar sera suivie de très près par le sélectionneur de la Seleçao


    Le sélectionneur argentin, Jorge Sampaoli, va lui aussi observer de près la fin de saison du PSG en priant pour que Di Maria, Lo Celso et éventuellement Pastore ne se blessent pas. Tout comme Oscar Tabarez qui compte bien sur l’efficacité offensive d’Edinson Cavani pour permettre à l’Uruguay d’aller le plus loin possible en Coupe du Monde.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter