PSG : Keylor Navas a-t-il vraiment menacé de perdre des matchs en sélection costaricienne ?

PSG : Keylor Navas a-t-il vraiment menacé de perdre des matchs en sélection costaricienne ?

SOUPÇONS - Le gardien costaricien du PSG Keylor Navas est accusé par l'ancien président de la fédération de football du Costa Rica, Eduardo Li, d'avoir menacé en 2014 de perdre des matchs d'obtenir le licenciement du sélectionneur de l'époque, Jorge Luis Pinto, comme le stipulait une clause.

Ces derniers jours, Keylor Navas a fait beaucoup parler de lui, notamment en raison de sa performance XXL avec le Paris Saint-Germain contre le FC Barcelone, en huitième de finale retour de la Ligue des champions (1-1). Mais dans son pays natal, au Costa Rica, une polémique enfle depuis quelques jours. Une polémique qui n’a absolument rien à voir avec ses prestations sur le terrain.

En effet, lundi, dans des propos relatés par la presse nationale, Eduardo Li, un ex-président de la fédération de football du Costa Rica, a assuré que le portier du PSG et capitaine de l'équipe nationale avait proposé de perdre trois rencontres pour obtenir le licenciement du sélectionneur colombien du Costa Rica, Jorge Luis Pinto.

Une clause stipulant un départ après trois défaites

"Je me souviens que c'est Keylor Navas qui m'a dit : nous perdons 3 matches, il y a une clause qui dispose de ceci et cela", a-t-il expliqué à l'audience d'un procès en diffamation que Navas et deux coéquipiers de sélection, Bryan Ruiz et Celso Borges, ont intenté contre deux dirigeants costariciens pour avoir affirmé que tous trois avaient comploté pour obtenir le départ de Pinto.

"Le problème était tel que j'ai pris la décision de ne pas poursuivre le contrat de Pinto", a ajouté Eduardo Li, soulignant l'existence de cette clause permettant à la fédération de licencier l'entraîneur. Jorge Luis Pinto a été remercié et a ensuite brièvement entraîné le Honduras et les Emirats arabes unis. Les faits auraient eu lieu au retour de la Coupe du monde 2014 au Brésil, où le Costa Rica a atteint les quarts de finale.

Lire aussi

Des propos démentis par Keylor Navas

Après avoir atteint les quarts de finale du Mondial à la surprise générale, les joueurs costariciens se seraient plaints du comportement et des méthodes de Jorge Luis Pinto, qui avait pris les rênes de la sélection en 2011. Le procès s'est ouvert vendredi avec le témoignage en visioconférence de Keylor Navas depuis la France. Selon la presse locale, le portier a reconnu qu'il y avait des désaccords avec Pinto mais qu'il était "très surpris" des accusations.

"Ce n'est pas quelque chose qui est sorti de nos bouches et cela n'arrivera jamais, car nous sommes des footballeurs professionnels depuis de nombreuses années, nous avons un honneur et un prestige" à défendre la sélection, a-t-il déclaré, selon le journal Extra. Impliqué dans un vaste scandale de corruption ayant touché la Fifa, Eduardo Li a été suspendu à vie par l'instance en 2017.

Vous aimez le sport ? Alors découvrez le podcast du "club Margotton" où les plus grands athlètes, se livrent au micro de Grégoire Margotton

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter