PSG-Real : une "remontada" après la défaite 3-1 à Madrid ? Paris l'a déjà fait, mais c'était il y a 25 ans...

MYTHIQUE - Malgré une défaite cruelle 3-1 au match aller, les Parisiens ont encore de l'espoir d'atteindre les quarts de finale de la Ligue des Champions ce soir face au Real. Le PSG a déjà réussi une telle remontée face à cette équipe : c'était en 1993, lors d'un match totalement fou !

Malgré un match de qualité, les Parisiens d’Unai Emery se sont inclinés 3-1 à l'aller face à des Madrilènes bien plus réalistes. Perdre 3-1 à Santiago-Bernabéu condamne le PSG à une victoire obligatoire face au Real Madrid de Zizou. Le tout, par au moins de buts d'écart et en essayant de ne pas en encaisser. Verdict : seulement 33 % de chance de qualification, selon les statistiques de l'UEFA... Mais peut-être qu’en invoquant les esprits de leurs illustres ainés de 1993, l’exploit est possible. Car oui, le 18 mars 1993, le PSG avait déjà réussi le miracle de se qualifier en Coupe d’Europe après une défaite au match aller 3-1 face au Real Madrid.

L’exploit est possible

Le 18 mars 1993, le PSG affronte le Real Madrid au Parc des Princes en quarts de finale retour de la Coupe de l’UEFA (ndlr : l’ancienne version de la Ligue des Champions). Devant 46.000 spectateurs, les Parisiens de David Ginola ont fort à faire pour renverser la tendance et ainsi accéder au dernier carré de la compétition. La tâche est immense, car au match aller, ils s’étaient inclinés 3 à 1 face au Real Madrid. Oui, oui, le même score que ce mercredi soir. 


En théorie, une victoire 2-0 suffit aux Parisiens pour se diriger vers la demi-finale. Pour mettre toutes les chances de son côté, le coach parisien de l’époque Artur Jorge titularise en attaque Valdo, Weah, Simba et Ginola. Le milieu de terrain se compose de Le Guen et Guérin, tandis qu’en défense, Sassus, Ricardo, Kombouaré et Colleter sont titularisés devant le gardien de but Bernard Lama.

Après un début de match soutenu, le compteur parisien se débloque à la 33ème minute grâce à une tête au premier poteau de George Weah, devenu depuis président du Libéria. La remontada est lancée. Les Parisiens parviennent à garder le score jusqu’à la fin de la première mi-temps. 


Par la suite, le PSG met les Madrilènes sous pression, notamment grâce à une tête sur la barre transversale de Daniel Bravo, suite à un dégagement hasardeux des Merengues. La seconde mi-temps se poursuit dans une ambiance de plus en tendue. Alors qu’on entre dans les dernières minutes du match, George Weah prend à nouveau le match à son compte. À la 81ème minute, il délivre à l’entrée de la surface une balle en cloche pour Daniel Bravo qui la remet en retrait pour David Ginola. L’attaquant parisien reprend le ballon d’une reprise de volée imparable sous la barre. Le PSG mène alors 2-0 et est de fait qualifié pour les demi-finales ! Mais c’est sans compter sur l’abnégation des Madrilènes…

Une victoire à l’arrachée

Au pied du mur, le Real Madrid tente le tout pour le tout. Mais, malheureusement pour eux, ils se font contrer à la 89ème minute par les Parisiens et prennent un but de Valdo suite à une passe de Ginola. 3-0, le match semble plié et pourtant… Le public parisien attend avec impatience le coup de sifflet final mais ils prennent un coup de massue lorsque le Madrilène Zamorano inscrit un but à la 92ème minute, poussant ainsi le PSG à disputer une prolongation.


Mais dans les dernières secondes du temps additionnel, les Parisiens réalisent l’impossible. 96ème minute, Valdo tire un coup franc à l'entrée de la surface et c’est le défenseur Antoine Kombouaré qui catapulte la balle dans le petit filet d’une tête rageuse. 4-1, Paris a réalisé l’exploit !

En 2015, Kombouaré, devenu "Casque d’Or" après son but victorieux, était revenu sur cette soirée mythique dans l’histoire du club au micro de RMC Sport. "Ce sont des choses que vous ne vivez qu’une fois dans votre vie. Je n’ai plus jamais vécu ça après. Il y a eu des scènes de joies, de folie. Moi j’étais dans un état second", affirmait-il.


Un exploit est donc possible ! Les Parisiens de Neymar, Mbappé et Cavani ont jusqu’au 6 mars pour se motiver et tenter d’arracher une qualification décisive pour le reste de leur saison.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'élimination du PSG en Ligue des champions

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter