France-Ukraine : mise au vert annulée, bulle sanitaire... le retour des Bleus perturbé par le Covid

France-Ukraine : mise au vert annulée, bulle sanitaire... le retour des Bleus perturbé par le Covid

FOOTBALL - En plus des contraintes de la bulle sanitaire, les champions du monde ont vu leur rassemblement bouleversé par la détection de cas de Covid-19 au sein du personnel de leur hôtel à Enghien-les-Bains.

Rarement trêve internationale aura été source d'autant d'incertitudes pour les Bleus. Comme toutes les nations européennes engagées cette semaine dans les qualifications au Mondial-2022, l'équipe de France doit respecter un protocole strict durant l'ensemble de son rassemblement. Une "bulle" sanitaire a ainsi été mise en place par le staff tricolore, les sorties étant en principe interdites. Tests PCR, antigéniques, déplacements collectifs … Tout est savamment orchestré pour éviter la moindre prise de risque et les contaminations au Covid-19. 

Des déplacements contraignants

En plus de l'évidente nécessité de pouvoir compter sur tous les joueurs lors des trois matchs à venir, ces restrictions visent aussi à exempter les champions du monde de septaine à leur retour en France. Après leur confrontation avec l'Ukraine au Stade de France, les hommes de Didier Deschamps vont en effet décoller vers le Kazakhstan (match le 28 mars) puis la Bosnie-Herzégovine (match le 31 mars). Deux déplacements dont les Bleus se seraient bien passés dans un contexte où la situation sanitaire demeure particulièrement tendue et où les échéances importantes arrivent pour les clubs (fin de championnat, phase finale de la Ligue des champions notamment). D'autant plus qu'ils devraient tous deux se jouer à huis-clos, le tour de vis récent des autorités sanitaires kazakhes semblant mettre fin à tout espoir de présence de spectateurs dans la flambante neuve Astana Arena de Nour-Soultan. 

Pas de mise au vert à Enghien-les-Bains pour les Bleus

Comme si cela ne suffisait pas, l'emploi du temps des coéquipiers d'Hugo Lloris a été remanié après la détection de cas de Covid au sein du personnel d'un hôtel où les Bleus devaient séjourner à partir de ce mardi. "En début de matinée, le staff de l'équipe de France a été informé que plusieurs employés de l'hôtel d'Enghien-les-Bains avaient été testés positifs à la Covid-19", a ainsi expliqué la FFF dans un communiqué. Habituel lieu de mise au vert des Bleus en veille de match, le Grand Hôtel Barrière d'Enghien-les-Bains, au nord-ouest de Paris, ne recevra donc pas la sélection tricolore. 

Lire aussi

À la place, les champions du monde et vice-champions d'Europe en titre séjourneront dans leur centre d'entraînement de Clairefontaine (sud-ouest de Paris), plus éloigné de Saint-Denis, "jusqu'à vendredi", jour du départ pour le Kazakhstan où la France joue dimanche. Autre conséquence, les Bleus ne s'entraîneront pas ce mardi au Stade de France à la veille de France-Ukraine. 

Vous aimez le sport ? Découvrez le podcast du "club Margotton" où les plus grands athlètes, se livrent au micro de Grégoire Margotton

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.

Sur le même sujet

Lire et commenter