Qui a dit "fils de pute, c'est une expression que j'utilise souvent" ?

SPORT

PRUD'HOMMES - Le tribunal de Croydon a entamé lundi l'examen de la plainte de l'ex-médecin de Chelsea, Eva Carneiro, qui accuse le club londonien de "licenciement déguisé" et José Mourinho de "discrimination" sexiste. Une audience au cours de laquelle deux experts en portugais se sont notamment penchés sur l’usage du terme “fils de pute”.

La doctoresse Eva Carneiro était venue lundi matin, en compagnie de son mari à la première audience des "Prud'hommes" anglais. Ceux-ci doivent statuer sur l’éviction de cette dernière au mois de septembre 2015. José Mourinho, lui, n’était pas là, probablement occupé à préparer la venue de Zlatan Ibrahimovic à Manchester United. Même s’il n’est pas sûr que le Suédois accepte docilement les jurons que "The Special One" a admis utiliser.

"Dans le football, beaucoup de jurons sont utilisés"

Durant cette audience, un débat sémantique a en effet agité la salle sans âme du tribunal de Croydon. Le jour du match contre Swansea (2-2), l'entraîneur portugais avait reproché avec virulence à Eva Carneiro de s'être précipitée pour soigner l'attaquant Eden Hazard lors des dernières minutes de la rencontre, obligeant ainsi le joueur à sortir du terrain.

EN SAVOIR  +>> Que reproche exactement Mourinho à Carneiro ?

Mais alors, a-t-il proféré le juron "filho da puta" ("fils de pute") en réaction à une faute commise sur l'attaquant de Chelsea Eden Hazard, comme le soutient l'avocat du club, ou alors, a-t-il prononcé l'insulte "filha da puta" ("fille de pute") à l'adresse d'Eva Carneiro après son entrée sur le terrain, comme l'a affirmé l'avocate de la médecin, Mary O'Rourke, jugeant l'expression sexiste ?

Les experts sont sur le coup... enfin presque

L’intéressé a bien tenté, par le biais d’un communiqué lu devant les Prud'hommes, de clarifier qu’elle était sa pensée, se fendant, dans un communiqué lu devant le tribunal, d’une explication de texte : "'Fils de pute' est une expression que j'utilise souvent, tous les joueurs le savent. Il n'y aucune connotation sexiste dans l'utilisation de cette phrase, c’est comme dire Fuck off. Dans le football, beaucoup de jurons sont utilisés."

Le juron est à ce point sensible (Mme Carneiro aurait refusé une offre de 1,5 million d'euros en échange d'un règlement amiable), qu’il a fallu l’intervention d’experts en portugais, mandatés par les deux camps, pour trancher… mais ils n'ont pas réussi à tomber d'accord sur le contenu du juron prononcé par José Mourinho. Absent de l’audience, le coach de Manchester United ne sera pas entendu que "plus tard", les deux prochains jours étant dévolu à l'audition d'Eva Carneiro, indique The Evening Standard

Sur le même sujet

Lire et commenter