Quinze personnes au chevet de Schumacher à son domicile

Quinze personnes au chevet de Schumacher à son domicile

FORMULE 1 - Près de neuf mois après son grave accident de ski, Michael Schumacher a regagné son domicile où il continue sa rééducation. On en sait un peu plus sur l'équipe médicale qui va s'occuper du champion pour optimiser cette phase cruciale.

Les détails de la prise en charge à domicile de Michael Schumacher sont connus. Le quotidien Bild, dans son édition dominicale, explique que l'équipe qui a pris la relève de celle du CHUV de Lausanne, est constituée d'une quinzaine de personnes. C'est désormais une véritable unité médicale qui soigne Schumacher à domicile. 

Le CHUV de Lausanne garde un oeil sur son patient

Dans sa villa, située sur les bords du Lac Léman et où il a été déplacé mardi dernier 254 jours après son accident de ski à Méribel, ce sont des médecins, des infirmières, et différents thérapeutes qui vont se succéder au chevet de l'ancien athlète âgé de 45 ans. "Une grande partie ayant été formée par nos spécialistes. Nous continuons à suivre les traitements qui lui sont administrés et nous sommes toujours en contact avec lui depuis", a expliqué le porte-parole du centre hospitalier vaudois.

Le tabloïd d'outre-Rhin a également interrogé un neurologue de l'Université d'Ulm pour évaluer l'impact de ce retour à la maison sur l'ancien pilote de F1, dont on ne sait rien de l'état de santé si ce n'est qu'il était sorti du coma avant son retour en Suisse : "Une telle stimulation émotionnelle est très importante pour les patients qui ont subi un traumatisme crânien sévère", explique le professeur Manfred Spitzer. Les odeurs familières, un environnement qu'il connaît bien, ne seront pas de trop pour faire en sorte que le septuple champion du monde recouvre ses facultés.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

EN DIRECT - Covid-19 : la quarantaine obligatoire mise en place dès samedi

80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

"Rouvrir les terrasses n'est pas un problème", assure Gérald Kierzek

Olivier Véran favorable à une levée progressive des mesures par territoire

Lire et commenter