OM : les chantiers qui attendent Frank McCourt

SPORT
CHANTIERS – Au lendemain de l’officialisation du rachat de l’Olympique de Marseille par l’homme d’affaires américain Frank McCourt, plusieurs chantiers de taille attendent le nouveau propriétaire du club phocéen.

Et maintenant place aux actes. Si la finalisation du rachat de l’Olympique de Marseille par Frank McCourt ne devrait intervenir qu’en fin d’année, l’homme d’affaires américain de 63 ans va désormais entrer dans le vif du sujet et s’attaquer aux nombreux chantiers sportifs qui se sont empilés au sein du club phocéen depuis maintenant plusieurs années. Tour d’horizon des trois grands axes de travail sur lesquels va devoir se pencher le nouvel homme fort de l'OM.

  • 1Rebâtir l’équipe

    C’est bien évidemment sur ce terrain que le futur propriétaire de l’Olympique de Marseille sera attendu. La fuite des cadres (Gignac, Ayew, Payet…) et des joueurs censés incarner le fameux projet Dortmund ont plongé l’Olympique de Marseille dans une crise sportive sans précédent. Rebâtir l’équipe de Franck Passi afin de rivaliser avec le PSG demandera d’importants efforts financiers et du temps. Dans l’immédiat, à deux jours de la fin du mercato, il ne faut pas s’attendre à une révolution sportive. En revanche, s'il veut mettre des moyens à ces ambitions, McCourt devrait investir entre 50 et 100 millions d’euros pour les premières saisons, de quoi construire un effectif suffisamment compétitif sur la scène nationale. Le budget de l’Olympique de Marseille pourrait alors atteindre une somme avoisinant 200 millions d’euros, l’équivalent de celui de l’Olympique Lyonnais.
  • 2Redonner vie au Vélodrome

    L’écrin de l’Olympique de Marseille, rénové en 2014, a été un atout de taille dans le processus de vente du club phocéen. Capable d’accueillir 65 000 personnes, le Vélodrome a été délaissé par ses supporters au fil des résultats catastrophiques de son équipe. Redonner vie à cette belle endormie sera bien évidemment un chantier de taille. "C’est un stade incroyable. L’atmosphère est fantastique, c’est une enceinte avec une énergie folle, des supporters en transe. Quel avantage pour une équipe", a lâché McCourt dans L’Equipe. Sauf que cette infrastructure appartient à la Ville de Marseille... "Ce n’est pas un problème que le club ne soit pas propriétaire du stade. On reparlera de ce sujet dans le futur. Vous savez, la propriété d’un stade ne fait pas gagner des matches, le soir venu", a esquivé l'ancien patron des Dodgers qui, alors qu'il dirigeait la franchise californienne, a contribué à faire en sorte que le Dodger Stadium sonne creux avec une affluence moyenne de 8 500 spectateurs par match.
  • 3Reconquérir les supporters

    Pour les supporters de l’Olympique de Marseille, la cession du club à Frank McCourt et le départ de Margarita Louis-Dreyfus, aux affaires depuis 2009, résonnent comme un énorme soulagement. Les banderoles "MLD Go" et les messages vindicatifs à l’encontre de l’ex propriétaire de l’OM ont fleuri les virages du Vélodrome ces dernières semaines. A peine arrivé sur la Canebière, McCourt a rapidement saisi l’importance des fans marseillais au sein du club. "Je suis parfaitement conscient de la notoriété de ce club, la fan base est son atout principal." Des propos qui font écho à ceux prononcés sur LCI par Didier Poulmaire, avocat spécialisé dans la restructuration des clubs et qui a joué un rôle majeur dans ce dossier. "Je vais à l’encontre des idées reçues, mais les supporters marseillais sont un des actifs forts de l’OM."

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter