Racisme en NBA : Sterling donne son accord pour la vente des Clippers

Racisme en NBA : Sterling donne son accord pour la vente des Clippers

BASKET – Alors qu'il est suspendu à vie par la NBA pour ses propos racistes, Donald Sterling a donné son accord à sa femme pour qu'elle négocie la vente de la franchise. Une solution qui permettrait d'éviter un très long processus judiciaire.

Donald Sterling aurait-il retrouvé la raison. Le propriétaire des Los Angeles Clippers, auteur de propos racistes, et suspendu à vie par la NBA, avait jusque-là été loin de s'excuser pour sa sortie . Pire il avait même remis une couche en s'en prenant à plusieurs reprises à Magic Johnson . Convoqué le 3 juin par l'association des propriétaires de la NBA afin d'entamer une procédure de destitution, Donald Sterling semble vouloir se retrouver une porte de sortie un peu plus honorable.

Il a donné son accord à son épouse Shelly pour vendre sa franchise, rapportent vendredi plusieurs médias américains. Selon le site internet spécialisé dans les informations sur les célébrités TMZ, Sterling aurait pris cette décision après discussions avec ses avocats.

Shelly Sterling, pour être la solution pour son mari, après l'avoir couvert

L'épouse de Sterling contrôle 50% des Los Angeles Clippers. Si elle devait décider de vendre l'équipe californienne, l'affaire Sterling trouverait un épilogue plus rapide que ce qu'avaient prévu nombre d'observateurs, qui s'attendaient à une longue bataille judiciaire entre les Sterling et la NBA. "Mme Sterling a toujours voulu trouver une solution paisible avec la NBA", a déclaré à TMZ son avocat Pierce O'Donnell.

De son côté, la NBA a réagi à cette information en rappelant dans un bref communiqué que "le processus prévu par la règlement-fondateur de la NBA se poursuit en vue d'une cession des Los Angeles Clippers avec l'audition de Donald Sterling fixée au 3 juin". Reste maintenant à évaluer le prix de la franchise et négocier avec les futurs investisseurs.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

EN DIRECT - Covid-19 : le début de la vaccination avec Johnson & Johnson reporté en France

80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

Olivier Véran favorable à une levée progressive des mesures par territoire

"Rouvrir les terrasses n'est pas un problème", assure Gérald Kierzek

Lire et commenter