RC Lens : Kombouaré s'impatiente (et le fait savoir)

SPORT

IMBROGLIO - Alors que le RC Lens s'est vu refuser sa montée en Ligue 1 mardi par la DNCG, Antoine Kombouaré a exprimé sa colère mercredi soir. Interrogé par RTL, l'entraîneur des Sang et Or a réclamé que ses dirigeants et actionnaires règlent au plus vite la situation, en versant l'argent précédemment promis. Ambiance...

L'heure n'est pas franchement au beau fixe du côté de Lens et Antoine Kombouaré n'a pas caché son agacement à l'heure de faire acte de présence dans les médias. Mercredi soir, le technicien kanak s'est ainsi fendu d'une intervention musclée à l'encontre de Hafiz Mammadov, l'actionnaire majoritaire du club qui avait promis de verser les 10 millions d'euros manquant pour boucler le budget du club (48 millions).

"C'est un message fort que j'envoie à mes dirigeants, a déclaré l'homme de 50 ans sur RTL. Aujourd'hui, je ne suis pas content. Je tape du poing sur la table pour dire: 'Monsieur l'actionnaire, Monsieur Martel, faites ce qu'il faut pour que le travail que l'on a fait soit respecté.'" Depuis la reprise de l'entraînement, l'ancien coach du PSG (2009 - 2011) joue en quelque sorte les grévistes, lui qui a prévenu à de maintes reprises qu'il n'entraînerait pas le club en deuxième division après avoir emmené les siens à la seconde place du dernier exercice.

"Parler ne sert à rien, il faut des actes"

"Ce que je vois est un énorme gâchis. Parler ne sert à rien pour moi, lâche également Kombouaré à l'encontre du milliardaire azerbaïdjanais. Aujourd'hui, c'est des actes forts qu'il faut. Moi je dis que je ne viens pas à l'entraînement tant que le club est en Ligue 2. Mais demain, dès que le club sera en Ligue 1, je serai présent."

Et la tête pensante du jeu des Sang et Or d'en remettre une couche : "Aujourd'hui, la façon d'agir de Gervais Martel et des dirigeants n'est pas important. Ce qui compte c'est qu'ils mettent les sous sur la table." Le message est passé...

Lire et commenter