PSG : renvoyé une nouvelle fois en équipe réserve, le calvaire de Ben Arfa continue

SPORT

CAMOUFLET - Réintégré au groupe pro du PSG après une première mise à l'écart à la fin du mercato, Hatem Ben Arfa vient de se voir indiquer qu'il devait de nouveau s'entraîner avec les jeunes du club parisien. Son avocat a saisi la commission juridique de la LFP.

Tout le monde avait oublié Hatem Ben Arfa. Et pourtant, il est toujours là. Invité à quitter le PSG l'été dernier, l'ancien Niçois avait repoussé toutes les propositions reçues par son agent pour rester à Paris. Pour toucher sa dernière année de contrat et partir ailleurs après ou dans l'espoir de retrouver la grâce d'Unai Emery ? On laissera chacun se faire son idée. 

Se sachant condamné à ne plus rejouer avec le vice-champion de France - son dernier match date du 4 avril face à Avranches en Coupe de France -, il avait été une première fois écarté après ne pas avoir pris part au stage de préparation aux USA. Envoyé en équipe réserve, Ben Arfa avait alors accepté la sanction sans broncher. Son clan avait toutefois fait céder la direction du PSG, qui avait fini par le réintégrer en équipe première le 15 septembre.

Lire aussi

Une mesure de discrimination notoire- Me Jean-Jacques Bertrand, avocat de Ben Arfa

Mais deux semaines après retrouvé le groupe professionnel, la situation de l'ancien joueur de l'OL (2004-2008) et de l'OM (2008-2011) s'est à nouveau détériorée. Selon Le Parisien, Ben Arfa a accepté de s'entraîner avec la CFA à la demande d'Emery lundi et mardi. Après avoir été convié à participer à la séance collective de jeudi avec les pros n'ayant pas joué face au Bayern Munich (3-0), il a été informé jeudi soir qu'il devait de nouveau rallier la réserve ce vendredi. 

En vidéo

Le résumé de PSG-Bayern

Cette situation a visiblement trop duré pour l'avocat d'Hatem Ben Arfa. Interrogé dans L'Équipe ce vendredi, Me Jean-Jacques Bertrand a ainsi annoncé être passé à l'action en saisissant dès jeudi la commission juridique de la LFP pour faire la lumière sur toute cette affaire. "On est entré dans une mesure de discrimination notoire à l'égard d'un joueur de l'effectif professionnel. (...) La méthode utilisée a pour objectif de porter sur le mental de la personne, a-t-il expliqué au quotidien, excédé par ce qui se trame au centre d'entraînement Ooredoo. Ce qui était présenté comme une mesure temporaire est en fait du permanent déguisé." 

Me Bertrand estime surtout que le PSG viole la charte professionnelle. "On demande que le club respecte ses obligations. Là, il y a une rétrogradation très nette des conditions de travail d'Hatem", a-t-il martelé, en assurant vouloir s'appuyer sur la jurisprudence Luyindula. Lors de l'été 2011, le joueur parisien avait été écarté du groupe pro par son entraîneur Antoine Kombouaré avant d'y être réintégré quelques mois plus tard suite à la saisie de la commission juridique de la Ligue de football professionnel, qui lui avait donné raison. Mais, en attendant de connaître la décision de la LFP, Ben Arfa continuera de s'entraîner... à part.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter