REVIVEZ - France - Nouvelle-Zélande (19-24) : un goût d'inachevé pour les Bleus

SPORT

RUGBY - La France s'est inclinée, une nouvelle fois, de justesse contre la Nouvelle-Zélande (19-24), samedi au Stade de France. Dominateurs, les Bleus n'ont pas su concrétiser leurs nombreux temps forts. En face, les All Blacks ont été d'un froid réalisme.

La France aura des regrets. D'énormes regrets. Que cela soit face à l'Australie ou la Nouvelle-Zélande, les Bleus ont longtemps rivalisé. Mais à chaque fois, ils se sont inclinés. De peu. Samedi soir, dans un Stade de France qui a poussé ses joueurs jusqu'à la dernière seconde, les hommes de Guy Novès ont montré beaucoup d'envie et ont eu énormément d'occasions. Mais à chaque fois,  un manque de justesse technique ou une bonne défense des All Blacks ont fait capoter ces offensives. En face, les hommes de Steve hansen n'en demandaient pas tant. Bougés comme rarement, les hommes en noir  n'ont eu que de très rares opportunités. Mais les ont faites fructifier à chaque fois.

De bon augure avant le Tournoi

Cela a commencé dès la 7e minute de jeu. En difficulté en début de match, les All Blacks ont profité d'une merveille de passe au pied de Barrett pour Savea pour aller à dame par l'intermédiaire Israel Dagg. Un premier coup dur pour les Français qui vont subir un nouveau coup sur la tête juste après le repos. En plein temps fort français, Beauden Barrett interceptait sur sa ligne d'essai et aplatissait 90 mètres plus loin (6-17). Quelques minutes plus tard, c'est Charlie Faumuina qui enfonçait un peu plus la tête des Français (9-22) sur un ballon qui traînait. Et alors qu'on pensait les All Blacks partis pour établir un score fleuve, les hommes de Guy Novès ont continué d'y croire. Dans le sillage d'un Baptiste Serin entré avec plein de fraîcheur. Après une belle chistera, le demi-de-mêlée de l'UBB envoyait Picamoles à l'essai (19-24). Un essai tardif qui ne permettra pas aux Bleus de recoller définitivement. frustrant.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter