REVIVEZ – Saut à la perche : Renaud Lavillenie échoue à 5,90 mètres et doit se contenter du bronze

REVIVEZ – Saut à la perche : Renaud Lavillenie échoue à 5,90 mètres et doit se contenter du bronze

DÉCEPTION – Renaud Lavillenie a de nouveau manqué le titre de champion du monde lors du concours du saut à la perche. Le Français, qui a échoué à trois reprises à 5,90m, accroche la médaille de bronze, la première pour la France lors des Mondiaux d'athlétisme de Pékin.

Encore raté. Arrivé aux Championnats du monde à Pékin avec l'étiquette de favori, Renaud Lavillenie a de nouveau manqué le coche durant la finale du saut à la perche en échouant à trois reprises à 5,90m, alors qu'il avait aisément passé 5,80m, dès son premier essai, lors de son entrée dans le concours. Le Français est tombé sur plus fort, tout simplement, le Canadien Shawn Barber ayant effacé dès sa première tentative la fameuse barre des 5,90m, synonyme de titre mondial pour ce gamin âgé de 21 ans. L'Allemand Raphael Holzdeppe a également franchi cette barre, au troisième essai, et remporte la médaille d'argent.

La troisième médaille de bronze mondiale de la carrière de Lavillenie

Champion olympique, triple champion d'Europe et détenteur du record du monde (6,16m), Lavillenie doit se contenter d'une nouvelle médaille de bronze au goût amer, la troisième de sa carrière dans un Championnat du monde, lui qui survole la discipline depuis plus de cinq ans déjà. Il se rendra aux Jeux olympiques de Rio avec un fort désir de revanche. L'autre Français, Kevin Menaldo, accroche une belle sixième place après avoir également passé 5,80m.

Live Blog EN DIRECT – Mondiaux 2015 d'athlétisme : la finale de Renaud Lavillenie
 

Si vous ne voyez pas le live s'afficher correctement, cliquez ici

 

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.