REVOYEZ- Le départ de la 13e Transat Jacques Vabre depuis le Havre

DirectLCI
VOILE - Ce dimanche, à 13 h 35, les bateaux engagés sur la Transat Jacques Vabre ont pris la mer pour rallier Salvador de Bahia. Un moment toujours intense pour les tandems de skippers qui participent à cette course transatlantique bisannuelle et que l'on vous fait vivre sur LCI.
Live

Merci d'avoir suivi ce départ avec nous, on ne manquera pas de vous donner des nouvelles des marins tout au long de la course. 

PARCOURS


Voici la trajectoire à laquelle les skippers vont essayer de coller. 

Les plus rapides - les Ultime - mettront peut-être 8 jours à rejoindre Salvador de Bahia. Les arrivées sont prévues entre 10 et 25 jours en fonction des catégories.

PARCOURS


Après la ligne départ et un parcours côtier jusqu’à Etretat, les duos mettront le cap vers la pointe Bretagne pour sortir le plus rapidement possible de la Manche.

TOP DÉPART


Et c'est parti ! La direction de course vient de donner le coup de canon

STRATÉGIE


Les bateaux manoeuvrent actuellement pour passer la ligne de départ au coup de canon. 

SUR LCI


"On vient de passer un gros grain avec de la grêle dedans, il est vraiment temps de partir", nous explique Thomas Coville, le skipper de Sodebo.

MÉTÉO 2

H-20 minutes


Plus que vingt minutes avant que ne soit donné le départ 

EXPÉRIENCE


D'abord en solitaire, depuis 1995, la Jacques Vabre s'affronte à deux. Cette cohabitation entre "loups solitaires" peut parfois occasionner de grands moments de stress comme l'a raconté Fabrice Amedeo (Newrest - Brioche Pasquier), qui a sérieusement "déchanté" sur une transat.  "J'ai eu une expérience en double difficile pour ma première course il y a 10 ans. La personne est devenue folle, en fait, au large. C'était quelqu'un qui était un très bon régatier mais qui a pété les plombs au large et c'est devenu une expérience franchement difficile. Il fallait gérer sa folie, il est vraiment devenu fou et presque violent", se souvient-il.

H-30 minutes


L'Ultim de Thomas Coville vu depuis du patrouilleur de la Marine nationale, le Flamant 

EN PLACE


Depuis une heure, les bateaux quittent le bassin Paul Vatine pour rejoindre la ligne de départ.

MÉTÉO 


Les skippers vont devoir composer avec un bon flux de nord-ouest pour le départ, une dorsale comme transition au petit matin, puis l’approche d’un front froid plutôt musclé, a indiqué la direction de course.

GAV


L'info de la matinée, c'est la prolongation de la garde à vue d'un des deux skippers d'Oman Sail, accusé d'agression sexuelle. Le bateau, qui court parmi les Class40, ne pourra donc pas prendre le départ. 

Transat Jacques Vabre : un skipper accusé d'agression sexuelle, l'équipe d'Oman Sail se retire de la course

Transat Jacques Vabre : un skipper accusé d'agression sexuelle, l'équipe d'Oman Sail se retire de la course

VOUS ALLEZ ENTENDRE PARLER DE LUI


Le Maxi Edmond de Rothschild est l'attraction de cette TJV, dans la classe Ultime, où seuls 3 bateaux sont engagés.  La machine est doté de foils XXL, ces appendices capables de surélever ce bateau de 15 tonnes (pour 32 m de long et 23 m de large) au-dessus de l'eau pour le faire filer à toute vitesse sans que ni coque ni flotteur ne touchent l'eau.  Lors des derniers entraînements, le trimaran, barré par Sébastien Josse, a atteint régulièrement les 45 noeuds (environ 85 km/h).

POINT HISTOIRE


Cette 13e édition doit mener les 37 bateaux à destination de Salvador de Bahia. De 1993 à 2001, la course empruntait la Route du café et ralliait le Havre à Cartagena en Colombie.

COUP D'ENVOI


Bonjour et bienvenue sur LCI.fr pour suivre le départ de la Transat Jacques Vabre donné ce dimanche au Havre

Les 37 bateaux de la 13e édition de la Transat Jacques-Vabre ont pris la destination de Salvador de Bahia, ce dimanche. Au total, les temps de course devraient s’échelonner de 10 jours pour la Classe Ultime à 25 jours pour les Class40. L'attraction, c'est bien sûr le Maxi Edmond de Rothschild (de Sébastien Josse) qui, équipé de ses foils présentés comme les plus grands du monde va tenter de boucler la route en huit jours (!).  

Un skipper en garde à vue

Sur le plan extra-sportif, on rappelle que vendredi soir un skipper qui devait prendre le départ a été placé en garde à vue vendredi soir, soupçonné d'agression sexuelle

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter