Roland-Garros 2014 : Chardy, Tsonga, Cornet, les Français sont attendus au tournant

SPORT

TENNIS - Un défi et deux confirmations. Opposé à Novak Djokovic, Jérémy Chardy devra réaliser l'impossible mercredi. De leur côté, Alizé Cornet et Jo-Wilfried Tsonga devront confirmer face à des adversaires logiquement à leur portée.

Mission impossible pour Chardy
Comment battre Novak Djokovic ? C'est à ce difficile problème que Jérémy Chardy a sans doute passé une partie de sa soirée de mardi à réfléchir, avant d'affronter le n° 2 mondial. Pas trop quand même, car il ne faudrait s'épuiser mentalement à jouer ce match, avant même de poser un pied sur le court. D'autant qu'affronter un top player, le n° 6 français et 43e joueur mondial a récemment montré qu'il savait faire et même bien faire. Lui qui a battu il y a quelques semaines Roger Federer à Rome. Pas d'excès confiance pour autant chez le Palois : "Ce sera un second tour très difficile qui m'attend, encore plus puisque cela doit faire 8 fois qu'il me bat et que je ne lui ai jamais pris un set."

Cornet dans l'inconnu
C'est une situation que personne n'aime : affronter un adversaire que l'on ne connaît pas ou presque. Convaincante lors de son entré en lice Alizé Cornet, qui a facilement battu l'Australienne Ashleigh Barty (6-2, 6-1), va affronter une parfaite inconnue : Taylor Townsend. A 18 ans, l'Américaine est seulement 205e mondiale et ne devrait pas poser de problème à la n° 1 française. Pourtant, Cornet a été trop souvent laborieuse porte d'Auteuil ces dernières années pour ne pas se méfier de celle qui a battu sa compatriote Vania King (n° 65) au tour précédent. "C'est vrai que parfois j'ai été presque tétanisée sur le court ici", expliquait la Niçoise. Mais qu'Alizé Cornet se rassure, elle a déjà croisé la route de Townsend lors du dernier tournoi double de l'US Open. Et elle l'avait remporté au côté de Caroline Garcia.

Tsonga veut prendre le large
Il doit faire mieux. Trop timide pour son entrée en lice face à son compatriote Edouard Roger-Vasselin (7-6 7-5 6-2), Jo-Wilfried Tsonga a besoin d'une victoire franche pour rassurer tout le monde. Car depuis le début de l'année, le n° 2 français et 14e joueur mondial oscille entre le bon (une victoire à l'Open de Marseille) et le moins bon (des éliminations dès le deuxième tour à Indian Wells puis Madrid). Seul souci, Jurgen Melzer (n° 56), n'est pas à proprement parler le client rêvé pour se refaire une santé. Accrocheur, l'Autrichien a d'ailleurs déjà battu le Français à deux reprises en cinq confrontations, même s'ils ne se sont jamais affrontés sur un match en cinq sets. "Il y a pas mal de choses qui font que j'ai fait un début de premier tour moyen, avait expliqué Tsonga. J'espère que je vais être capable de changer sur le prochain match." Ce serait en effet une bonne idée.
 
 

Lire et commenter