Roland-Garros 2014 : Garcia, Monfils, Gasquet... un programme tout en bleu ce mardi

SPORT

TENNIS – Après des débuts réussis pour les Français, le camp tricolore a l'occasion d'enfoncer le clou. Mardi, neuf d'entre eux vont disputer leur premier tour à Roland-Garros.

Le défi de Garcia
Peut-elle vraiment le faire ? Très en forme depuis le début de l'année, la n° 2 française, grande artisane du retour des Bleues dans l'élite mondiale en Fed Cup, va devoir s'employer face à la Serbe Ana Ivanovic (n° 12) . Mais Caroline Garcia aura des arguments face à la lauréate de l'édition 2008. Surtout, la jeune femme (20 ans) pourra compter sur le soutien du public du court Philippe-Chatrier. Celle qu'Amélie Mauresmo avait appelée "le futur de cette équipe de France" a l'occasion de prouver qu'elle peut être aussi celui du tennis féminin tricolore.

Gasquet va savoir
Il y a peu de chance qu'il soit à 100 %. A l'image d'un Kei Nishikori sorti lundi car pas complètement remis de sa blessure au dos , Richard Gasquet va lui aussi tester son corps sur l'ocre parisien. Incertain pour les Internationaux de France jusqu'au dernier moment, "si ce n'était pas Roland, j'aurais déclaré forfait" a d'ailleurs confié le Bitterois avant le tournoi, le n° 1 tricolore a tout de même décidé de participer au tournoi, malgré une préparation fortement perturbée par ses douleurs dorsales. Face à Bernard Tomic (n° 80), Gasquet aura fort à faire même si l'Australien, jamais très à l'aise sur la terre battue, reviens lui aussi de blessure après de soucis à la hanche.

Monfils veut faire le show
Une chose est sûre, sa cheville va mieux. Forfait la semaine passée à Nice, Gaël Monfils semble avoir retrouvé tous ses moyens physiques. Pour preuve, la vidéo qui a fait le tour de web samedi , où on voit le n° 3 français faire un battle de breakdance avec Laurent Lokoli, issu des qualifications. Capable d'enflammer une rencontre à tout moment, Monfils (n° 28) affrontera Victor Hanescu (n° 85). "Avec Gaël, il se passe toujours quelque chose" assurait il y a peu à metronews Marion Bartoli. Méfiance tout de même, le Roumain n'a pas peur des matches en cinq sets.

Lire et commenter