Roland-Garros : Mladenovic, Djokovic, Nadal, la suite de Monfils-Gasquet… le programme du dimanche 4 juin

DirectLCI
TENNIS –Internationaux de France jour 8 : ce dimanche, sera particulièrement riche, avec la suite (et la fin) de Gasquet-Monfils et le choc Mlanenovic-Muruguza côté français. Aussi, la suite (mais sans doute pas la fin) du parcours de Rafeal Nadal et de Novak Djokovic.

Dimanche pluvieux, dimanche heureux ? Pas là. Si la météo le permet, il y aura des matchs de très, très haut niveau, et en nombre conséquent. Entre la suite du parcours des deux gros favoris que sont Rafael Nadal et de Novak Djokovic, et les plus belles chances françaises jouant leur survie, il y a de quoi vous régaler en cette fin de week-end. La preuve par trois.

Les Français du jour : Gaël Monfils-Richard Gasquet (suite)

Tous deux ont inquiété au premier tour puis rassuré au second. Et les voilà qui s’affrontent pour une place en 8es de finale. Le match a ceci de plus savoureux encore que les protagonistes sont des amis de près de 20 ans, et ont des styles de jeu radicalement opposés. Interrompu pour cause de pluie, alors que l’on en était à 6-5 à la fin du premier set, le duel s’est avéré aussi acharné qu’on pouvait le penser. Emotions garanties et échanges de folie à prévoir, pour la suite, sur le Central en début d’après-midi.

La star du jour : Novak Djokovic

Toujours n°2 mondial, le Serbe n’en finit pas d’inquiéter depuis le début de ces Internationaux de France. Au point d’avoir frôlé une humiliante sortie de route dès le 3e tour, vendredi, face à Diego Schwartzman (5-7, 6-3, 3-6, 6-1, 6-1). Il est temps désormais pour lui de montrer qu’il est digne de briguer sa propre succession au palmarès. Rendez-vous est pris, en fin de journée sur le Philippe-Chatrier, face à Albert Ramos, référence mondiale sur terre battue et bourreau de Lucas Pouille au tour précédent. Bien plus qu’un simple 8e de finale.

Le match du jour : Muguruza-Mladenovic

On avait, à juste titre, placé "Kiki" parmi les favorites du tournoi. Et force est de constater que, malgré ses douleurs au dos, la Française n’a pas déçu, faisant montre d’une combativité admirable et d’un sang-froid remarquable jusqu’alors. Mais elle n’avait pas encore croisé de cador sur sa route. Le vrai test est donc pour ce dimanche, face à la tenante du titre, irréprochable depuis son entrée en lice. Ce sera le 3e match sur le Lenglen, donc en fin d’après-midi.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter