Ronaldo agacé, la vente du Parc et les malheurs de Mayweather... ce que vous avez raté ce lundi matin

Ronaldo agacé, la vente du Parc et les malheurs de Mayweather... ce que vous avez raté ce lundi matin

SPORT
DirectLCI
SPORT - C'est la mi-temps. La moitié de la journée vient de s'écouler, l'arbitre a renvoyé tout le monde aux vestiaires, il est temps de faire le point. Entre un jus de citron et une petite collation, voici cinq infos que metronews a retenues pour vous.
  • Très cher Superbowl. Selon la rumeur, et surtout la photo Twitter à l'appui, le boxeur américain Floyd Mayweather aurait parié 10,4 millions de dollars (plus de 7,5 millions d'euros) sur une victoire des Denver Broncos lors de la finale de la NFL. Seul souci, ce sont les Seattle Seahawks qui l'ont emporté (43-8)... Le champion du monde s'est empressé de démentir cette information.
  • Bisevac n'aime plus Twitter. Insulté après la défaite de Lyon à Rennes dimanche (2-0), et une prestation décevante, Milan Bisevac a passé une partie de sa soirée à s'empoigner avec ses détracteurs sur le fameux réseau social. Au point que le défenseur de l'OL a décidé d'effacer son compte.
  • Le Parc des Princes à vendre ? En pleine campagne pour les prochaines élections municipales (les 23 et 30 mars) Anne Hidalgo (PS) et Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) étaient interrogées ce lundi matin dans L'Equipe pour évoquer leur programme sportif à Paris. Et les deux candidates ont semblé d'accord sur un point : celui de vendre le Parc des Princes à l'actionnaire qataris du PSG.
     
  • Loïc Perrin honoré. Bon d'accord, ce n'est pas le Ballon d'or, mais celui d'Eau fraîche, c'est tout de même une belle récompense pour le défenseur central de Saint-Etienne. Décerné par Les Cahiers du Football , ce titre, après un vote des internautes, met en avant "fidélité (à Saint-Étienne depuis ses treize ans), lucidité (inflexible modestie), sens du collectif (capitaine incontesté), fair-play (défenseur jamais expulsé). (Un joueur) qui a aussi mis cette mentalité exemplaire au service d'une lutte contre un destin aboudiabesque (deux ruptures des croisés, une cascade de blessures)".
     
  • Rouge ou pas rouge ? Voilà le débat qui agite ce lundi matin la presse espagnole après l'expulsion de Cristiano Ronaldo lors du match du Real à Bilbao (1-1). Le Ballon d'or 2013 a en effet vu rouge après une légère échauffourée avec un adversaire. Une décision jugée sévère par les médias. On vous laisse juge...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter