VIDÉO - Route du Rhum : Francis Joyon vainqueur sur le fil après un final de folie

SPORT
DirectLCI
SACRE - Arrivé dimanche soir à Pointe-à-Pitre, Francis Joyon est le vainqueur de la Route du Rhum 2018. Il s'impose sur le fil devant François Gabart grâce à un temps record de 7 jours 14 heures et 21 minutes.

Un finish de folie. Après sept participations, Francis Joyon sort enfin vainqueur de la Route du Rhum à l'âge de 62 ans, devançant le jeune François Gabart qui avait pourtant fait la course en tête tout au long de l'épreuve. Mais le vétéran est parvenu à lui couper la ligne à 23h21 (04h21 en métropole). De quoi lui permettre d'accéder au sacre final avec un temps de 7 jours, 14  heures, 21 minutes et 47 secondes. Un record qui surclasse celui de Loïck Peyron en 2014 (7 j 15 h 8 min 32 sec). De son côté, François Gabart a seulement 7 minutes et 8 secondes de retard sur son adversaire. Une véritable déconvenue pour le skipper de 35 ans.


"Quand on obtient la victoire après avoir participé à plusieurs éditions, on la savoure encore plus", a déclaré le vainqueur  après avoir arrosé la foule très nombreuse sur les pontons, et avoir esquissé quelques pas de danse. "C'était vraiment une course extraordinaire. Le fait de 'tactiquer' avec François (Gabart), c'était vraiment passionnant".

En vidéo

Francis Joyon remporte la Route du Rhum 2018

Deuxième arrivée la plus serrée de l'histoire

Encore chimérique il y a 36 heures, la victoire de Joyon est devenue possible lorsque le sexagénaire a fondu sur Gabart pour offrir la deuxième arrivée la plus serrée de l'histoire de la Route du Rhum. "Pratiquement jusqu'au moment de passer la ligne, j’avais l'impression qu'il allait (...) repasser devant, parce qu'il allait deux ou trois nœuds plus vite que moi." 

 

Alors, après sa victoire, le sexagénaire a voulu saluer son allié : son bateau vieux de 12 ans."Je ne crois pas me tromper mais jamais aucun bateau n'a gagné trois fois la Route du Rhum" a réagi le skipper, qui participe à la Route du Rhum depuis 1990.


De son côté, François Gabart, qui a tenu la tête pendant la presque totalité des sept jours de cette traversée de l'Atlantique en solitaire, laisse filer la victoire à la barre d'un bateau sérieusement endommagé par les tempêtes qui se sont enchaînées lors de la traversée. Des ennuis qu'il a tus jusqu'à dimanche. Sans regret pour le jeune skipper, qui considère que, si ce n'est pas une victoire, c'est "une belle deuxième place"."Ce qu'a fait Francis était super et j'ai vécu des émotions à tous les niveaux et jusqu'au bout" a ainsi réagi de son côté François Gabart à son arrivée.

Sur le même sujet

Lire et commenter