Rubin "Hurricane" Carter, poing final

Rubin "Hurricane" Carter, poing final

DirectLCI
DISPARITION - L'ancien boxeur américain Rubin Carter est mort dimanche à l'âge de 76 ans. Innocenté en 1985 du meurtre de trois personnes après avoir été incarcéré durant 19 ans, "Hurricane" était devenu un symbole, qui a inspiré une chanson de Bob Dylan ou encore un film avec Denzel Washington.

Les plus jeunes l'avaient découvert sous les traits de Denzel Washington dans un film inspiré de sa vie sorti en 1999 qui avait valu à l'acteur américain un Golden Globe. Les mélomanes se souviennent de la chanson "Hurricane" que Bob Dylan lui avait consacré en 1975. Rubin "Hurricane" Carter, un ex-boxeur noir américain qui a passé près de 20 ans en prison pour un triple meurtre dont il a été innocenté, est mort dimanche à Toronto à l'âge de 76 ans des suites d'un cancer de la prostate.

Boxeur aux 27 victoires, dont 19 par KO, en 40 combats, Rubin Carter a vu sa carrière de pugiliste prendre fin après avoir été condamné à perpétuité par deux fois, en 1967 et 1976, pour le meurtre de trois Blancs dans un bar du New Jersey en 1966. Après plus de 19 ans d'incarcération, un juge fédéral avait annulé sa deuxième condamnation, l'estimant "marquée par le racisme plutôt que par la raison et par les dissimulations plutôt que par les révélations".

Une fois la liberté recouvrée, "Hurricane" a notamment été le directeur exécutif de l'association de défense des victimes d'erreurs judiciaires (AIDWYC). "Repose en paix Rubin, ton combat est achevé mais ne sera pas oublié", a d'ailleurs réagi l'association canadienne sur son site Internet. Dans une tribune publiée le 21 février dernier dans le New York Daily News , intitulée "L'ultime vœu de Hurricane Carter", il s'était confié une dernière fois. "Je serais très surpris de trouver le paradis après cette vie", écrivait-il, "mais pendant mes années sur cette planète, j'ai vécu en enfer pendant les 49 premières années, puis au paradis pendant les 28 dernières". Car "vivre dans un monde où la vérité compte et la justice est rendue, même tardivement, ce monde serait un paradis suffisant pour nous tous".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter