Angleterre-France : les Bleus l'ont presque fait

Brice Dulin

COUPE D'AUTOMNE - En finale de la Coupe d'automne des nations (22-19), un XV de France rajeuni et prometteur a tenu la dragée (très) haute aux vice-champions du monde dans leur antre de Twickenham. Les Anglais ont fini par l'emporter, en prolongations.

Quelle finale ! Promis à une leçon de rugby à Twickenham, les pousses du XV de France ont bien failli faire mentir les pronostics... avec l'insolence et la facilité de la jeunesse. Il faut bien reconnaître que le sélectionneur Fabien Galthié avait tout fait pour les mettre en confiance, ôtant à ces "jeunes talentueux" la pression qu'aurait dû revêtir ce "Crunch". Car ce choc d'un quinze tricolore à 68 sélections face aux vice-champions du monde anglais, dans leur stade fétiche et devant 2.000 spectateurs acquis au XV de la Rose, se doublait d'une finale en Coupe d'automne des nations. 

Mais à la faveur de près de 100 minutes menées tambour battant, sans le moindre complexe et certainement piqués au vif par une presse anglaise qui voyait dans ce match "une farce", les coéquipiers de Brice Dulin - auteur du seul essai français de la rencontre - ont frôlé l'exploit, sur cette pelouse où aucune équipe hexagonale ne s'est imposée depuis 2007. 

Mort subite

En conservant leur sang-froid, malgré un format inédit qui les obligeait à un "essai ou une pénalité en or" après avoir été rattrapés par les Anglais en toute fin de rencontre (19-19), les Bleus ont fait preuve d'une maturité étonnante. Au jeu de la mort subite, qui veut que la première équipe qui marque rafle la mise, ils ont pourtant été vernis : dans la première prolongation, haletante, Owen Farrell, a manqué une pénalité de la gagne tellement dans ses cordes que l'on était stupéfait lorsque le poteau a renvoyé le ballon. 

Mais dans la 2e période d'une prolongation étouffante, le centre anglais, dans un très mauvais jour, n'a cette fois pas loupé la balle de match. Sur une pénalité excentrée sur la gauche à 22 mètres des poteaux, Farrell a offert à l'Angleterre une victoire à l'arraché (22-19). Un succès qui va probablement marquer les hommes d'Eddie Jones, jusqu'au 13 février prochain, à Twickenham, où les Bleus reviennent pour le compte du Tournoi des VI Nations. Une défaite qui va aussi et certainement souder un groupe tricolore bluffant. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la décrue se poursuit dans les services hospitaliers

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.