Le peuple du Munster rend un hommage vibrant à Anthony Foley, son entraîneur décédé

Le peuple du Munster rend un hommage vibrant à Anthony Foley, son entraîneur décédé
SPORT

CHAMPIONS CUP - Une semaine après le décès brutal d’Anthony Foley, l’entraîneur du Munster, le club irlandais entrait en lice en Champions Cup face à Glasgow, ce samedi, à Thomond Park. L’occasion pour joueurs et supporters de rendre un superbe hommage à l’ancien rugbyman international.

C’était fort. Très fort. Ce samedi, Limerick a rendu hommage à un des siens. Un de ceux qui incarnent le mieux cette grande équipe du Munster. Une semaine après le décès, brutal, d’Anthony Foley, l’entraîneur de la Red Army, Thomond Park accueillait pour la première fois ses joueurs. L’occasion de rendre un brillant hommage à celui qui a porté les couleurs rouge et bleu pendant de très longues années, comme joueur et coach. Contre Glasgow, pour le compte de la deuxième journée de Champions Cup, les 25 000 supporters du Munster ont d’abord entonné la version anglaise de Carmen, opéra de Georges Bizet, avant de déployer un énorme tifo où figuraient le numéro 8 de Foley et son surnom "Alex".

Vibrant hommage

Au lendemain des funérailles de l’ancien troisième ligne, le Munster avait décidé de ne pas attribuer le numéro 8 à CJ Stander, qui portait le 24. Les joueurs irlandais revêtaient un maillot spécial où à la place du coeur, et sous le logo du club, était inscrit "Alex". L’équipe de Glasgow avait également une liquette exclusive où le surnom d’Anthony Foley était apposé sur la manche.

Une minute de silence, forte en émotion, a été ensuite respectée par tous les acteurs de la rencontre avant que le coup d’envoi du match ne soit donné par l’arbitre. Et ce duel entre Irlandais et Ecossais a été l’occasion pour le Munster de rendre le meilleur hommage à son coach. Cinq essais, le point de bonus offensif et une première victoire (38-17) dans la compétition. Le tout malgré l’expulsion précoce (19e minute) du trois quart aile Keith Earls. Portés par ses supporters qui ont repris à de multiples reprises l’hymne du club, Stand Up and Fight, les Munstermen ont fait le show.

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent