Ryder Cup : Tiger Woods, Jordan Spieth, Rory McIlroy... combien gagne un golfeur professionnel ?

SPORT
BUTIN - La Ryder Cup, qui se joue en France du 28 au 30 septembre, a pour particularité de n'attribuer aucune gratification aux participants. Ce n'est donc pas sur le parcours de Saint-Quentin-en-Yvelines, où ils vont swinguer et putter pendant trois jours, qu'ils gagneront d'argent. Une spécificité pour le golf, l'un des sports les plus mieux dotés.

À l'heure de l'argent-roi dans le sport, la Ryder Cup fait figure d'exception. L'épreuve-phare du golf, qui se tient du vendredi 28 au dimanche 30 septembre à Saint-Quentin-en-Yvelines, près de Paris, ne fera pas gagner des millions à ses participants. Étonnamment, il n'y aura aucun prize money à partager, les 24 golfeurs des deux continents vont donc s'affronter bénévolement. 


"Ils jouent pour quelque chose de plus grand et de plus fort que l'argent, l'amour du jeu", confie à LCI Paul Armitage, le directeur du Golf national. Seuls leurs frais logistiques des joueurs - tels que les déplacements, le logement et la nourriture - sont pris en charge par l'organisation. 

Le 80e meilleur joueur de tennis gagne la même chose que le 200e golfeur mondialChristophe Muniesa, DTN de la Fédération française de golf

Si on est loin de l'image que le golf renvoie, à tort ou à raison, d'une discipline qui ne voit que par l'argent, et donc dédiée exclusivement à l'élite, ce sport demeure l'un des mieux dotés en prix. Comme au tennis, les primes sur le circuit peuvent parfois être très généreuses, les meilleurs golfeurs pouvant gagner en une saison près de 10 millions d'euros. "Dans le golf professionnel, il y a beaucoup d'argent. Il y a une comparaison que je faisais récemment, à savoir que le 80e mondial au tennis gagne la même chose que le 200e au golf", nous explique Christophe Muniesa, le DTN de la Fédération française de golf. Ainsi, en 2017, le 200e au classement mondial (Hiroshi Iwata, ndlr) a remporté un peu plus de 150.000 euros sur les greens.

L'argent des sponsors coule à flots

Mais s'ils empochent de beaux gains lors des tournois, l'essentiel des revenus perçus par ces athlètes provient de leurs contrats publicitaires. En première ligne : Tiger Woods. Depuis le début de sa carrière, le premier sportif toutes disciplines confondues à avoir amassé plus d'un milliard de dollars n'a gagné qu'environ 10% de sa fortune directement grâce à la pratique du golf. En 2014 par exemple, l'une des ses plus petites années sur le circuit professionnel, l'Américain aux 147 Majeurs a remporté 610.775 dollars de gains en tournoi (518.801 euros) contre 54,4 millions de dollars (46,21 millions d'euros) de revenus en partenariats divers. 


Au fil des années, cette tendance s'est ancrée malgré des dotations quintuplées, notamment grâce à l'influence croissante de Tiger Woods. Le classement 2018 établi par Forbes Magazine des sportifs les mieux payés le confirme. Les quatre golfeurs figurant dans les 30 premiers (Tiger Woods, Phil Mickelson, Jordan Spieth et Rory McIlroy) le doivent en grande partie aux revenus liés aux multiples contrats de sponsoring et non aux gains engrangés sur les parcours. Entre août 2017 et août 2018, ils ont accumulé 115,7 millions d'euros à quatre, pour seulement 17,4 millions d'euros gagnés directement sur les greens américains et européens.

En vidéo

Portrait : qui es-tu, Tiger Woods ?

Toutefois, ils ne sont qu'une poignée dans ce cas. Car jouer au golf et faire partie de l'élite coûte cher. Ceux classés dans le Top 100 font tourner de vraies entreprises. Outre la rémunération de leur encadrement, où l'on retrouve des staffs pléthoriques composés de kinés, de statisticiens, d'agents, de préparateurs physique et mental, sans oublier le caddie, le "conseiller" du golfeur, les dépenses liées aux déplacements et au matériel explosent. Autant de frais qu'il faut soustraire. Un radar Trackman, l'appareil permettant de suivre le mouvement du club et la trajectoire de la balle, vaut près de 15.000 euros. Des drivers, connectés ou non, approchent les 1500 euros. Autrement dit, il n'est pas facile pour tout le monde de vivre du golf.


[Toute l'actualité de la Ryder Cup 2018]

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Ryder Cup : l'Europe s'impose en France

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter