Rory McIlroy, Sergio Garcia, Justin Rose... Qui sont les golfeurs européens retenus pour la Ryder Cup ?

COMPOSITION - Les 12 golfeurs chargés de représenter l'Europe à la Ryder Cup, du 28 au 30 septembre prochains, sont connus. Le capitaine Thomas Bjørn a opté pour un savant mélange entre jeunesse et expérience pour permettre aux Européens de prolonger une invincibilité à domicile qui tient depuis vingt-cinq ans.

Remettre la main sur la Ryder Cup. Deux ans après que les États-Unis ont mis fin à leur hégémonie à Hazeltine, les Européens vont tenter de renouer avec le succès. Du 28 au 30 septembre, à Saint-Quentin-en-Yvelines, les 12 golfeurs européens du capitaine danois Thomas Bjørn vont affronter la sélection américaine sur le Golf national. Pour la première fois dans l'histoire de la compétition, l'équipe européenne jouera sans aucun représentant du pays hôte.

Par rapport aux éditions précédentes, les Européens apparaissent clairement rajeunis. Sur douze joueurs, cinq d'entre eux n'ont jamais disputé une Ryder Cup. Pour combler ce manque d'expérience, une bonne dose de maturité a été ajoutée avec Sergio Garcia, Paul Casey ou encore Ian Poulter. LCI vous présente les 12 golfeurs qui défendront les chances de l'Europe.

L'équipe européenne de Ryder Cup

RORY MCILROY

Ancien numéro 1 mondial, le Nord-Irlandais a connu une période délicate ces deux dernières années, après avoir multiplié les soucis de santé (une blessure aux côtes et un virus au coeur). Il a retrouvé le goût de la victoire en mars dernier en remportant le Arnold Palmer Invitational, son premier tournoi depuis septembre 2016. Capable du meilleur (2e du British Open) comme du pire (50e à l'USPGA), le quadruple vainqueur de Majeurs est présent à la Ryder depuis 2010.

En vidéo

Portrait : qui es-tu, Rory McIlroy ?

TOMMY FLEETWOOD

Comme bon nombre d'Européens, l'Anglais de 27 ans va faire ses grands débuts en Ryder Cup. Il a toutefois l'avantage de connaître le Golf national pour y avoir remporté l'Open de France en 2017. Vainqueur de l'Abu Dhabi HSBC Championship en début d'année, le golfeur de Southport a confirmé sa montée en puissance avec deux deuxièmes places à l'US Open en juin et au British Open en juillet. Des résultats qui lui ont permis d'asseoir sa place aux portes du Top 10 mondial.


TYRRELL HATTON

On dit de lui qu'il est l'un des golfeurs les plus prometteurs du continent européen. L'Anglais de 26 ans compte trois titres sur le Tour européen : Dunhill Links en 2016 et 2017 et Italian Open en 2017. Sixième à l'US Open en juin dernier, le petit blondinet en caractère sanguin - il a tendance à s'emporter facilement - a été tout proche d'égaler sa meilleure performance en Grand Chelem, une 5e place au British Open en 2016. Il va honorer sa première participation à la Ryder Cup. 


FRANCESCO MOLINARI

C'est l'un des hommes de base de la sélection européenne du capitaine danois Thomas Bjørn. L'Italien fait partie des rares Européens à avoir déjà disputé la Ryder Cup, en 2010 et 2012. Numéro 1 sur le Vieux Continent et 6e joueur mondial, le Turinois âgé de 35 ans reste sur un succès prestigieux au British Open fin juillet et une belle 6e place à l'USPGA début août.

ALEXANDER NORÉN

Le maître de l'Albatros, c'est lui. Début juillet, le Suédois de 36 ans a fait sensation en remportant l'Open de France sur le futur parcours de la Ryder Cup. Septième après le 3e tour, il a réussi une remontée spectaculaire le dimanche pour signer - comme à Wentworth en 2017 - un nouveau succès back door. Son dixième titre sur l'European Tour. Le golfeur de Stockholm, l'un des Européens les plus réguliers depuis deux ans, a fait le plein de confiance. Il sera difficile à battre.


THORBJØRN OLESEN

Il voulait absolument sa place pour la Ryder Cup. Le Danois s'est arraché ces dernières semaines (six Top 12 sur ses neuf derniers résultats) pour faire partie de l'équipe européenne de son compatriote Thomas Bjørn. Novice dans la plus grande compétition de golf, le rookie est connu pour son fort caractère (parfois trop). Son principal fait d'armes cette saison : sa victoire à l'Italian Open face au régional et favori de l'étape, l'Italien Francesco Molinari. 

JON RAHM

À l'instar de Seve Ballesteros, l'un des meilleurs golfeurs de tous les temps, l'Espagnol de 23 ans semble touché par la grâce des Dieux. Dès sa première année, en 2017, il a été éclaté aux yeux du monde en remportant trois victoires, deux sur l'European Tour et un sur le PGA Tour. En janvier dernier, son succès au CareerBuilder Challenge lui a permis de décrocher son quatrième titre en 38 tournois. Seul Tiger Woods a fait mieux au cours de ces 30 dernières années.


JUSTIN ROSE

Il est l'un des hommes clés de la victoire en 2014. L'Anglais, qui a déjà honoré quatre convocations en Ryder Cup (2008, 2012, 2014 et 2016), est l'un des Européens les plus expérimentés. Le golfeur, né à Johannesburg en Afrique du Sud, possède un joli palmarès sur les circuits européen et américain. À l'évocation de son nom, on se souvient tous de son titre olympique remporté à Rio... le premier mis en jeu, 112 ans après le Canadien George Lyon.


PAUL CASEY

Après dix ans d'absence, l'Anglais de 41 ans ne boude plus l'épreuve-phare du golf. Revenu sur le Tour européen l'an dernier, à la demande du capitaine européen Thomas Bjørn, l'enfant du Gloucestershire savait sa place dans les 12 quasi-acquise. Avec Sergio Garcia, il va devoir épauler les jeunes pousses sur un format qu'il connaît bien. Présent dans l'équipe européenne sans interruption entre 2004 et 2008, il a participé aux victoires du Vieux Continent à Oakland en 2004 et au K Club en 2006. D'ailleurs, c'est lors de cette édition qu'il est devenu l'un des six golfeurs de l'histoire à inscrire un trou en un (213 yards) à la Ryder Cup.

SERGIO GARCIA

Classé hors du Top 10 qualificatif pour la Ryder Cup, l'Espagnol a bien failli ne pas participer à la compétition-reine du golf, comme en 1999 lorsque l'Europe s'était passée de lui. "El Niño" vit en effet une saison 2018 compliquée, chutant de la 10e à la 27e place mondiale. Mais l'expérience de l'ex-tenant de la veste verte a fait la différence au moment de l'attribution des invitations par le capitaine. Au vainqueur du Masters 2017 de montrer qu'il en est digne.


IAN POULTER

Spécialiste du Match-Play, le format utilisé pour la Ryder Cup, le golfeur d'Hitchin est une valeur sûre du Team Europe. Le Britannique, qui a enregistré six Top 10 en 2018, dont une victoire à l'Open de Houston, n'est pas du genre à se poser des questions dès qu'il a un club entre les mains. En cinq participations, son bilan est plutôt flatteur avec quatre défaites en 18 matches. Résultat : il a ramené quatre fois le trophée "à la maison" (2004, 2010, 2012 et 2014).


HENRIK STENSON

Le compatriote d'Alex Norén entretient une jolie histoire avec la Ryder, qu'il a remportée en 2006 et 2014. C'est lui d'ailleurs qui a inscrit le putt de la victoire au K Club lors de sa première participation à l'événement golfique. Cette année, le golfeur de Göteborg s'est distingué de belle façon avec une 4e à l'Arnold Palmer Invitational et une 5e place au Masters d'Augusta. 

En vidéo

On a visité le Golf national, l'écrin qui va accueillir la Ryder Cup

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Ryder Cup, la légende arrive en France

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter