Formule 1 – Le 29 décembre 2013, Michael Schumacher chutait en ski à Méribel. Quasiment un an après ce terrible accident, son ami, l'ancien pilote français Philippe Streiff, a livré des informations optimistes quant à l'état de santé du septuple champion du monde de F1.

Il y a un an, à un jour près, Michael Schumacher était victime d'une terrible chute à ski dans la station de Méribel. Revenu parmi les siens à Gland, en Suisse, l'Allemand poursuit sa convalescence dans le plus grand secret, à l'abri des regards. Les informations concernant son état de santé sont livrées à de rares occasions par le clan Schumacher. Un peu plus souvent par son entourage élargi.

EN SAVOIR+>> Lâché par deux sponsors, Schumacher perd 5 millions d'euros

Dimanche, dans Le Parisien , l'ex-pilote de F1 Philippe Streiff, son ami de longue date, a révélé plusieurs détails sur l'avancement de la rééducation : "Il va mieux, même si les séquelles sont très lourdes. Il a quitté l’hôpital début septembre pour retourner chez lui et il est conscient. Mais il n’a toujours pas retrouvé l’usage de la parole, et communique avec les yeux. Il commence tout de même à reconnaître les siens, sa femme et ses enfants, mais il a de gros problèmes de mémoire."

EN SAVOIR+>> "Born to fight", la chanson hommage au pilote allemand

Les progrès seraient donc notables et prêteraient à l'optimisme, a fortiori quand on se souvient que Michael Schumacher est arrivé dans une situation critique au CHU de Grenoble. Certains l'ont même dit condamné à vivre dans un fauteuil roulant, paralysé à vie.

Sur ce point, Philippe Streiff, tétraplégique depuis un accident de Formule 1 survenu en 1989, dispose d'informations obtenues notamment grâce à sa proximité avec le Professeur Gérard Saillant qui l'a soigné et qui est également au chevet de Michael Schumacher : "Pour l’instant (...), le passage du lit à la chaise roulante est déjà très difficile, il faut que le corps se réhabitue à la position assise, moi ça m’a pris plus d’un an. Michael commence à travailler là dessus. A long terme et dans l’idéal, il pourra peut-être espérer un jour marcher avec des béquilles car sa moelle épinière n’a pas été endommagée." Un horizon inespéré il y a seulement un an de cela.

Notre dossier spécial Michael Schumacher
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

"Crétin de fils de ..." : Donald Trump s’en prend violemment au chef des républicains au Sénat

Une usine nucléaire iranienne touchée par un acte de "terrorisme antinucléaire"

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

Haïti : sept religieux catholiques dont deux Français enlevés, une rançon réclamée

Lire et commenter