Simple formalité pour Lavillenie

SPORT
DirectLCI
ZURICH - Attraction de la journée, Renaud Lavillenie a obtenu l'or sans vaciller à la perche. Grâce à un saut réussi à 5,80m, il confirme son excellente forme en 2014. Troisième titre européen décroché et 17e médaille française lors de ces championnats d'Europe d'athlétisme. Kévin Ménaldo a terminé troisième de ce concours.

Décidément l'année 2014 sourit à Renaud Lavillenie. Ce samedi après-midi à Zurich, l'Auvergnat s'est octroyé aisément un troisième titre continental, grâce à un saut réussi du premier coup à 5,80 m. Après le record du monde qu'il avait battu à Donestk (Ukraine) en février de cette année, sur les terres de son prédécesseur Sergueï Bubka, le perchiste français était annoncé comme le grand favori de ces championnats d'Europe. Il n'a pas failli à sa réputation.

Deux sauts pour une médaille

Vu que les prétendants n'affichaient pas une forme exceptionnelle, Lavillenie avait décidé de faire l'impasse après sa première tentative de référence à 5,65m, réalisée sans la moindre encombre. Quatrième et donc non placé sur le podium au moment de son saut victorieux, il a franchi la barre avec une facilité déconcertante, justifiant sa volonté de se fixer toujours plus de défi.

Par la suite, une fois l'or assuré, Renaud a tenté de battre le record des championnats d'Europe. Mais cette fois, les trois essais n'auront pas suffi à effacer les 6,01 mètres réalisés par Rodion Gataullin en 1994. Quoi qu'il en soit, le Français a réussi à remporter le vingtième concours officiel d'affilée dans lequel il était engagé. Il apporte ainsi la 17e médaille à son pays, tout comme le jeune Kévin Menaldo, brillant troisième de ce concours de la perche. 

Sur le même sujet

Lire et commenter