"J'ai cru que la Corée c'était fini" : le roi du half-pipe Kevin Rolland a failli dire "adieu" aux JO

ASCENSEUR ÉMOTIONNEL - Victime d'une lourde chute à l'entraînement mardi en Suisse, le freestyleur français Kevin Rolland s'est fait mal à l'épaule mardi 6 février. Le médaillé de bronze à Sotchi a même cru devoir faire une croix sur les Jeux olympiques de Pyeongchang. Par chance, il s'en tire plutôt bien.

Il l'a échappé belle. Kevin Rolland a failli ne pas participer aux Jeux olympiques de Pyeongchang, qui s'ouvrent ce vendredi 9 février. À l'entraînement à Crans-Montana en Suisse, le médaillé de bronze à Sotchi a chuté lourdement sur son épaule gauche, lui faisant craindre le pire. "J'ai cru que la Corée c'était fini pour moi parce que la douleur était horrible", a-t-il expliqué sur son compte Instagram. Déjà diminué par une entorse acromio-claviculaire, lésion traumatique de l'épaule due à d'autres chutes, à Saas-Fee en octobre et fin janvier avec les X-Games, le Plagnard s'est effondré en larmes dans le demi-cylindre enneigé de Crans-Montana. 

Attendu à Pyeonchang lundi, à huit jours du début des qualifications en ski halfpipe le mardi 20 février, celui qui vise l'or dans sa spécialité en Corée du Sud a passé des examens mardi et mercredi, qui se sont finalement révélés plutôt rassurants. "Par chance, je ne me suis rien cassé", a-t-il ajouté, soulagé, dans son post. Un scanner a permis de déceler deux hématomes.

Mis au repos à quelques jours donc de son entrée en lice à Pyeongchang, le multiple vainqueur des X-Games ne sera pas dans les meilleures conditions pour aller chercher l'or olympique. Mais il n'en démord pas et croit toujours pouvoir monter sur la plus haute marche du podium malgré ce coup d'arrêt. "Plus déterminé que jamais pour avoir cette médaille", a-t-il conclu. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jeux olympiques d'hiver 2018 : le monde a rendez-vous à Pyeongchang

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter