Soupçon de dopage au RCT : pour Boudjellal, "c'est une affaire d'escroquerie, pas de dopage"

Soupçon de dopage au RCT : pour Boudjellal, "c'est une affaire d'escroquerie, pas de dopage"

DOPAGE – Le président du RC Toulon a réagi mardi après que RTL a révélé que des soupçons de dopage planaient au-dessus du club de rugby varois. Plusieurs pharmaciens sont suspectés de distribuer illégalement aux joueurs toulonnais des produits qui pourraient être dopants.

Pour Mourad Boudjellal, la pilule passe mal. L'information judiciaire qui vise des pharmacies de Toulon après une dénonciation de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) est "une affaire d'escroquerie, pas une affaire de dopage", a estimé mardi le président du Rugby Club Toulonnais Mourad Boudjellal.

"Le club n'a rien reçu de l'AFLD. Le pharmacien en cause ne travaille plus avec le club depuis un an. Je m'étonne", s'est défendu Mourad Boudjellal, non sans lâcher une petite phrase dont il a le secret : "Si on achète des produits dopants, on ne le fait pas avec sa carte vitale".

Il réagissait après que RTL  a révélé que le parquet de Marseille aurait ouvert une enquête afin de faire la lumière sur le comportement de plusieurs pharmaciens de la ville de Toulon soupçonnés de distribuer illégalement des substances, qui pourraient s'apparenter à des produits dopants, au sein du Rugby Club de Toulon, trois fois champion d'Europe et champion de France 2014.

Une fraude à la Sécurité sociale également évoquée

L'Agence française de lutte contre le dopage a d'ailleurs signalé cette affaire à la fin du mois de mai au procureur de Marseille. Selon la radio, des antibiotiques, des antalgiques ainsi que des stéroïdes anabolisants auraient donc été transmis à la formation entraînée par Bernard Laporte.

A LIRE AUSSI >> Amphétamines, ventoline : le rugby accusé de dopage

Au cours d'une perquisition dans une pharmacie de Toulon, les gendarmes se seraient saisis de multiples cartes vitales qui appartiennent aux joueurs du club, entraînant ainsi une possible fraude à la Sécurité sociale. Aucun nom de joueur n'a pour le moment filtré. L'AFLD avait déjà procédé, il y a deux ans, à un contrôle de la quasi-totalité de l'effectif du RCT, sans que cette enquête n'aboutisse à quelque chose.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil des 6000 patients en réanimation quasiment atteint

Mort de George Floyd : Derek Chauvin reconnu coupable de meurtre

L'étonnante décision de Peugeot face à la pénurie de semi-conducteurs

Carrefour supprime à son tour les tickets de caisse

Variants : le "double mutant" indien est-il déjà présent en Europe ?

Lire et commenter