Soupçons de matchs truqués : "C'est surtout pour faire le buzz", estime Gilles Simon

Soupçons de matchs truqués : "C'est surtout pour faire le buzz", estime Gilles Simon

DirectLCI
TENNIS – Un pavé a été jeté dans la mare, lundi, par les révélations de matchs truqués qui concerneraient notamment 16 joueurs de tennis professionnels. À Melbourne, où a débuté l'Open d'Australie, Novak Djokovic a reconnu avoir été indirectement approché en 2007. Ce n'est pas le cas du Français Gilles Simon, qui pense, lui, que cette affaire n'a vocation qu'à faire "le buzz".

Les joueurs de l'Open d'Australie, qui a débuté dans la nuit de dimanche à lundi à Melbourne, n'échapperont pas à la question. Après que BuzzFeed et la BBC ont révélé un vaste scandale de matchs présumés truqués, le Français Gilles Simon a quant à lui estimé que les révélations de médias britanniques sur des matches truqués étaient surtout destinées à "faire le buzz" au moment où commence l'Open d'Australie à Melbourne.

"Quelqu'un veut faire du mal à notre sport"

"C'est surtout pour faire le buzz. S'il y a des noms, qu'on les donne, nous serons ravis de les mettre dehors. Nous avons créé le comité d'éthique du tennis pour cela", a dit Simon, 15e mondial, après sa victoire sur le Canadien Vasek Pospisil au premier tour. "On a l'impression que quelqu'un veut faire du mal à notre sport, sans raison. Je trouve ça choquant", a-t-il ajouté, précisant qu'il n'avait jamais fait l'objet lui-même d'une tentative de corruption.

EN SAVOIR + >> Matchs truqués : en 2007, Djokovic s'est vu proposer 200.000 dollars pour lâcher un match

Lundi, la BBC et le site BuzzFeed ont affirmé dimanche que seize joueurs étaient soupçonnés d'être impliqués dans des matches truqués au cours de la dernière décennie, dont certains sont inscrits à l'Open d'Australie. Ces médias, qui ont eu accès à des documents confidentiels, accusent également l'ATP, instance dirigeante du tennis professionnel, d'avoir cherché à étouffer plusieurs affaires.

EN SAVOIR + >> Le scandale du "Tennis Racket", c'est quoi au juste ?

Plus d'articles

Lire et commenter