Sterling refuse de vendre les Clippers, un rugbyman mort dans son lit… ce que vous avez raté ce mercredi matin

SPORT

SPORTS - Un avion décoré de manière originale, un rugbyman de 19 ans meurt dans son lit, Donald Sterling refuse de vendre sa franchise, une équipe colombienne fête un titre qu'elle n'a pas gagné. Voici un petit résumé de l'actu à mi-journée.

Sterling refuse de vendre sa franchise. Coupable de propos racistes et suspendu à vie par la NBA , le propriétaire des Los Angeles Clippers Donald Sterling refuse toujours de se plier à la décision qui l'oblige à vendre. Mercredi, le milliardaire a publié une lettre sur le site du Los Angeles Times dans laquelle il affirme avoir reçu des offres supérieures à 1,8 milliard d'euros mais prévient qu'une vente forcée ferait peser sur sa famille et lui une charge fiscale ''écrasante''. D'où son refus de vendre et son opposition à une décision qu'il juge ''illégale''.

Le Brésil a un avion très customisé. Si chaque équipe a son bus à devise plus ou moins réussi, le Brésil a fait très fort avec son avion (photo de tête). La Seleçao voyagera en effet dans un avion décoré de graffitis réalisés par deux artistes brésiliens, Otavio et Gustavo Pandolfo. Au final, un Boeing 737 très flashy mais plutôt réussi, résultat d'une semaine de travail et de quelque 1200 canettes de peinture en spray.

Carnet noir. Le jeune pilier du Racing Metro, William Ebongue Sipamio, âgé de 19 ans, a été retrouvé mort, mardi soir dans sa chambre du centre de formation de l'équipe francilienne, comme l'a indiqué le club dans un communiqué publié mercredi matin . Une autopsie est en cours pour déterminer les causes du décès de ce jeune joueur champion de France Crabos avec le Racing, également pensionnaire du Pôle France à Marcoussis.

La douche froide. C'était la fête mardi à Baranquilla en Colombie ! Des milliers de fans du club de Junior ont défilé dans les rues, dans la plus grande confusion, pour célébrer le 8e titre de leur club préféré. Une semaine plus tôt pourtant, celui-ci n'était pas parvenu à battre le Nacional à Medellin, manquant ainsi le sacre. Sauf qu'une rumeur lancée sur les réseaux sociaux disait qu'en raison d'un point de règlement, Junior héritait finalement du titre… Une nouvelle qui a évidemment déclenché une liesse incroyable. Klaxons, drapeau, défilé de voitures, des milliers de supporters sont descendus dans les rues à partir de 9 heures du soir pour faire la fête… pour rien puisque aucune réclamation n'avait été en réalité portée.

Vahid Halilodzic se déhanche. Et si le style est un peu douteux, le cœur y est. A l'occasion d'une petite réception organisée par l'Algérie lors d'un stage de préparation au Mondial, le chanteur Khaled (''Aicha'', ''C'est la vie'', tout ça tout ça) a été reçu et a poussé la chansonnette. Alors coach Vahid a joué le jeu en dansant à sa manière. Et a provoqué l'hilarité de ses joueurs. Une main de fer dans un gant de velours.

Lire et commenter