Super Bowl LII : notre mode d’emploi pour avoir l’air de comprendre

DirectLCI
FOOTBALL AMÉRICAIN – Le Super Bowl LII, 52e du nom, oppose dans la nuit de dimanche à lundi (0h30) les New England Patriots, tenants du titre, aux Philadelphia Eagles. On vous promet du show, Justin Timberlake, Pink et même un match de haut vol. Si vous n’êtes pas au point sur le championnat de NFL, on vous remet à jour.

Quelques centaines de millions de téléspectateurs dans le monde, des milliards de dollars de publicités, un show démesuré à la mi-temps. Tout ça pour la finale du championnat de football américain (NFL), le rendez-vous annuel qui suspend tout un pays pendant près de quatre heures. 


Vu de France (en pleine nuit), l’évènement semble réservé à une frange de passionnés, perçus parfois comme des énergumènes s’enthousiasmant pour un sport qui ressemblerait vaguement à du rugby mais avec trop d’interruptions. Mais outre-Atlantique, c’est un monument qui perdure depuis plus d’un demi-siècle et qui pourrait bien sacrer dimanche soir la plus grande franchise du XXIe siècle lors du Super Bowl LII (dites "52").

Qu’est-ce que le Super Bowl LII ?

Le football américain est né au XIXe siècle sur la côte Est, porté par les universités et quelques individus bien décidés à créer "leur sport" directement inspiré du rugby anglais, mais à la sauce Nouveau Monde. Ici, on parle du "football". Celui-ci n’a rien à voir avec le nôtre qui est appelé "soccer" pour marquer sa différence. Le nom vient non pas du pied (foot en anglais), mais de la mesure du ballon (foot = environ 30,5 cm). Comme le rugby, il se joue à la main, mais permet une progression du ballon vers l’avant. 


Le Super Bowl, c'est la finale du championnat nord-américain qui se tient depuis 1967. Elle oppose les deux vainqueurs des deux conférences AFC et NFC regroupant les 32 équipes. A l’origine, le Super Bowl était la rencontre au sommet entre les vainqueurs des deux ligues concurrentes (AFL et NFL) qui ont fini par fusionner en 1970 pour donner naissance à la Ligue professionnelle actuelle. 


Le Super Bowl LII (52e édition) opposera dimanche soir les New England Patriots, tenants du titre, aux Philadelphia Eagles. Le match se déroule à l’US Bank Stadium de Minneapolis, une enceinte avec un toit transparent qui accueille habituellement les matchs des Vikings du Minnesota et dont la capacité atteint 73 000 places (soit l'équivalent de deux fois l'UArena de Nanterre).

Qui se dispute le titre ?

Les New England Patriots - dites les "Pats" en prononçant le s - sont l’équipe-phare depuis les années 2000. Ils sont les très grands favoris du Super Bowl qui ne semble pouvoir échapper à Tom Brady, élu meilleur joueur de la saison, et les siens. La bande au coach Bill Belichick cumule 5 Super Bowl depuis la saison 2001 (puis 2003, 2004, 2014, 2016 - Cette saison est la saison 2017), tous sous la houlette de son quarterback star, époux de la top model Gisele Bündchen. Brady est le joueur le plus titré de l’histoire et pourrait même permettre à son équipe de rejoindre les Steelers de Pittsburgh dans la légende en les égalant avec six bagues de champions (oui, parce que les joueurs et le staff de l'équipe qui l'emporte se voient remettre une bague). Brady s’offrirait au passage le prestige d’être le plus vieux "QB" vainqueur (40 ans) après avoir été le plus jeune en 2001. Mais il faudra pour cela venir à bout des Philadelphia Eagles de retour au sommet. Trois fois champions avant l'existence du championnat sous sa forme actuelle (1948, 1949, 1960), les Eagles n’ont plus disputé un Super Bowl depuis celui perdu lors de la saison 2004… face aux Patriots (21-24) ! L’heure de la revanche a sonné pour une équipe en pleine renaissance, mais privée de son jeune quarterback vedette, Carson Wentz, blessé.

Comment regarder ?

Pour suivre le Super Bowl LII depuis la France dès 0h30 dans la nuit de dimanche à lundi, vous avez le choix entre deux possibilités : BeIn Sports ou W9 qui prend l’antenne en clair dès minuit.

Comment se déroule un match ?

Le football américain ressemble un peu à une organisation d’armée qui devrait défendre et attaquer durant quatre périodes de 15 minutes de jeu décomptées. Le tout est extrêmement planifié, chaque joueur a un rôle à tenir et suit des plans de jeu précis. L’équipe doit progresser sur un terrain de 100 yards (environ 91 m) et filer marquer un touchdown (6 points + 1 ou 2 points pour la conversion, équivalent de la transformation au rugby mais au pied ou à la main) dans l’en-but adverse ou au moins un field goal (coup de pied – 3 points). Une équipe peut aussi s’en sortir en marquant un safety (2 points) qui consiste à plaquer un joueur adverse en possession du ballon dans son propre en-but.


Chaque équipe a son maître d’œuvre, des attaquants, une défense rapprochée pour protéger son "général" (ligne offensive). Le quarterback (sorte de meneur de jeu) a le droit de lancer la balle en avant à un receveur (wide receiver au loin, tigh end au plus près) ou la donner en arrière à un porteur de ballon lancé dans une course (running back). L’équipe dispose de quatre tentatives pour gagner 10 yards (environ 9,1 m). Tant qu’elle y parvient, elle garde le ballon et progresse jusqu'à l'en-but. Si elle échoue, la balle revient à l’adversaire. Elle fait alors entrer son escouade défensive pour tenter de l’arrêter.


Les équipes sont composées de 11 joueurs en attaque ou en défense sur le terrain. Mais chaque effectif compte 53 joueurs utilisables, permettant de faire autant de changements que souhaités.

La mi-temps : Justin Timberlake, le retour

A la mi-temps de cette grand-messe, un événement aussi suivi que le match en lui-même permet de combler la pause pipi : le halftime show. Après Lady Gaga, Coldplay ou encore Beyoncé, ce Super Bowl marque le retour de Justin Timberlake après le scandale de 2004 et le fameux sein dévoilé de Janet Jackson. Mais cette fois, l’interprète de Can’t Stop this Feeling sera a priori seul sur scène, dans un show diffusé en léger différé chaque année pour éviter tout imprévu. Il devrait entonner quatre titres dont un dernier tube issu de son nouvel album Man of the Woods.

La chanteuse Pink a eu l’honneur d’être choisie pour interpréter l’hymne américain Star Spangled Banner avant le coup d’envoi du match.

La publicité : l’autre star

A part le show à la mi-temps du Super Bowl qui fait tenir une partie des téléspectateurs jusque-là avant d’éteindre la TV, l’autre évènement qui ravit les fans, ce sont les publicités. Cinq millions pour trente secondes de spot et les plus grandes marques se bousculent au portillon pour avoir le droit d’apparaître durant l’évènement. Amazon s’offre une pub pour son assistant vocal (Alexa) des plus comiques avec Jeff Bezos, le patron en personne, qui s’implique aux côtés de l'actrice Rebel Wilson.

 A voir aussi celle avec Budweiser, l’une des marques incontournables du rendez-vous annuel. Côté stars, Chris Pratt (Michelob ULTRA) vantera les mérites d’une bière, Cindy Crawford signe son retour chez Pepsi vingt-cinq ans après sa première apparition. Mais la palme du casting de haut vol revient à Doritos avec Morgan Freeman, Busta Rhymes, Peter Dinklage ou encore Missy Elliott… qui rappent !

Le 52e Super Bowl débutera à 0h30 depuis l'US Bank Stadium de Minnesota.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter