Sur la Vuelta, une vidéo amateur relance le spectre des vélos électriques

SPORT
DirectLCI
CYCLISME – En Espagne et en Italie, la vidéo filmée dimanche dernier tourne en boucle. On y voit un mécano de l'équipe Movistar, celle d'Alejandro Valverde et de Nairo Quintana, procéder à un changement de vélo et de selle. Rien d'étonnant mais lorsqu'il lance à son collègue de "le cacher pour que personne ne le voit", il n'en fallait pas plus pour réactiver les craintes de ceux qui croient au dopage technologique.

Dimanche dernier lors de la 9e étape, un spectateur a capturé un moment étonnant entre Torrevieja et Cumbre del Sol. On y voit un membre de l'équipe technique de Movistar, celle de Nairo Quintana et Alejandro Valverde, descendre de la voiture, avec une selle, et procéder au remplacement d'un vélo dont "le cadre était cassé", dira plus tard la formation espagnole cité par As

Mais les mots lancés par ce mécano à son collègue ont interpellé ceux qui redoutent le fameux dopage technologique : "Cache le vélo que personne ne le voit !", crie-t-il alors qu'il remonte dans la voiture et que son acolyte s'exécute. La Gazzetta dello Sport, qui relaie la vidéo, rappelle que les vélos de Quintana ou encore Purito, notamment, ont bien été vérifiés samedi, mais seulement à l'issue de l'étape. Rien n'a évidemment été détecté.  

Ces changements intempestifs de montures peuvent toutefois être mis à profit par les équipes si elles voulaient glisser dans le cadre de minuscules moteurs développant jusqu'à 500 watts, actionnés via Bluetooth ou dès que les battements cardiaques d'un coureur franchit un certain seuil.   

EN SAVOIR + >> Sur le Tour de France 2015, le spectre du dopage technologique



 

Lire et commenter