Suzy Favor Hamilton, des pistes d'athlétisme à la prostitution de luxe

Suzy Favor Hamilton, des pistes d'athlétisme à la prostitution de luxe

ACCRO - Spécialiste de 1 500 mètres et participante aux JO 1992, 1996 et 2000, l'ancienne athlète américaine s'apprête à sortir un livre choc sur sa nouvelle vie. Car pendant de longues années, Suzy Favor Hamilton s'est prostituée.

Avant de faire scandale, son histoire avait déjà fait le tour du monde. Pas celle de cette prostituée de luxe "complètement accro au sexe", de son propre aveu, mais plutôt celle de cette athlète victime d'une chute d'épuisement en finale du 1 500 mètres des JO de Sydney en 2000. Et c'est ce jour-là, alors qu'elle était évacuée de la piste en fauteuil roulant et que ses rêves de médaille olympique (elle avait fait le deuxième temps des séries...) s'envolaient, que la vie de Suzy Favor Hamilton a basculé. 


Car bipolaire, l'Américaine alors âgée de 32 ans laisse ensuite libre cours à son appétit dévorant pour "la chose". "Ma volonté d'être la meilleure sur la piste a été remplacée par mon désir d'être la meilleure au lit", explique dans sa biographie à paraître celle qui confie s'être déjà adonnée à la prostitution pendant les Jeux de Sydney.

"J'étais la prostitué la mieux payée de Las Vegas"

Dans "Fast Girl", qui sort le 14 septembre aux Etats-Unis et dont les bonnes feuilles font déjà scandale, l'ex-championne raconte avec force de détails sa dépendance grandissante pour le sexe dans lequel elle entraîne son mari : "Je proposais à mon mari des trios avec mes meilleurs clients. Nous devions le faire discrètement et ne pas prendre trop de risques. Je ne voulais absolument pas me faire prendre. Je sais que c'était une idée complètement folle et je me le répétais. Mon mari me demandait si j'avais perdu la tête mais il n'était pas au courant de ma dépendance et il ne savait rien de mes sautes d'humeur."

Pour l'instant, elle parvient à garder le contrôle, donne naissance à une petite famille et se lance même avec succès dans l'immobilier mais ne lâche pas son activité d'escort, devenant même "la prostituée la mieux payée de Las Vegas". "Ma bipolarité aurait pu me plonger dans les pilules, la drogue, l'alcool ou les paris, estime encore Favor Hamilton. Ce fut finalement le sexe. C'était ma plus grosse source d'énergie". 

Mais en 2012, celle qui tarifie ses prestations à 500 euros de l'heure se fait pincer et fait la une de la presse people. Le scandale éclabousse sa famille et ses proches, mais Suzy Favor Hamilton ne se renie pas : "Le sexe, c'est bien mieux que la course. Qu'est-ce que je détestais cet esprit de compétition ! Je trouve ma vie d'escort fantastique. Tout est génial et je ne veux plus jamais échanger cela contre ma vie d'avant." 

A LIRE AUSSI
>>
Face aux soupçons de dopage, Radcliffe se défend
>>
Toute l'actu sport de metronews
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 61.000 nouveaux cas en 24 heures, "record" de cette 5e vague

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Une candidature commune à gauche ? "Ça ne s'improvise pas", affirme François Hollande

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.