Anti-Trump : la NBA va sanctionner les joueurs qui se mettront à genou durant l'hymne américain

ÉTATS-UNIS - Depuis plusieurs jours, sportifs et artistes américains mettent le genou à terre pour protester contre la politique de Donald Trump à la Maison Blanche. Un geste que la NBA ne veut pas voir s'installer sur ses parquets, alors que le championnat de basket nord-américain reprend mi-octobre.

Le message est on ne peut plus claire. La NBA a envoyé vendredi une note aux 30 franchises de la ligue les avertissant que les joueurs de basketball ont l'obligation d'être debout durant l'hymne américain, sous peine de sanction, selon les médias locaux. Le memo, signé par le vice-commissaire de la NBA Mark Tatum, indique qu'il n'y aura "pas d'exception", affirme ainsi ESPN. "Aucune équipe ne peut échapper à cette règle", ajoute le N.2 de la NBA, toujours selon la chaîne sportive, "et la Ligue décidera comment gérer tout joueur, entraîneur ou membre du staff qui ne serait pas debout durant l'hymne".

Un contexte très tendu autour du racisme

Cet avertissement de Mark Tatum intervient 24 heures après une déclaration du président de la NBA Adam Silver qui avait assuré s'attendre à ce que les joueurs soient bien debout durant l'hymne. Et donc qu'ils ne suivent pas l'exemple des joueurs de football américain NFL qui ont mis un genou à terre en réaction à des insultes du président Donald Trump (le président traitant de fils de p*** ceux qui manifestent durant l'hymne). La saison dernière, Colin Kaepernick, ex-quarterback des 49ers de San Francisco aujourd'hui sans club, avait refusé de se lever pendant l'hymne américain, qui est joué avant chaque match.

Son "boycott" pour la cause des Noirs aux Etats-Unis avait fait tache d'huile au sein de la NFL et dans tous les niveaux du football américain, dans les Championnats lycéens et universitaires notamment. Et les tensions sont montées d'un cran depuis quelques semaines: le président américain s'est engagé dans un bras de fer avec la NFL, dénonçant avec une grande virulence les joueurs qui mettent genou à terre pendant l'hymne américain pour dénoncer les injustices, discriminations et violences raciales aux Etats-Unis. Près de 70% des joueurs du championnat de football américain sont noirs.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter