TDF 2015 : piratage de données et soupçons de dopage, la Sky et Froome redoutent de nouvelles accusations

TDF 2015 : piratage de données et soupçons de dopage, la Sky et Froome redoutent de nouvelles accusations

CYCLISME - Lors de journée de repos lundi à Pau, l'équipe britannique a rendu public le piratage de données informatiques sur son leader. La Sky craint désormais que ses informations ne servent à discréditer Christopher Froome et à l'accuser de dopage.

Jamais très loin du peloton. Depuis que les scandales de dopage secouent régulièrement le cyclisme, la suspicion constante sur les performances parfois hors-norme des coureurs est toujours présente. Et quand la Sky dévoile que les données de puissance de Christopher Froome (poids et ses variations, puissances moyennes et maximales pendant les séances d'entraînements…), conservées sur un ordinateur de l’équipe, ont été piratées, on ne redoute pas l'espionnage d'une équipe concurrente mais bien de nouvelles accusations de dopage contre l'actuel Maillot jaune.

En 2013, la Sky avait bien pris soin de montrer patte blanche

"Nous pensons que quelqu’un a piraté nos données d’entraînement et a obtenu les fichiers de Chris, a expliqué lundi aux médias britanniques Dave Brailsford, le manager de la Sky. Notre équipe juridique est sur l’affaire. Pour convaincre les sceptiques que Chris ne se dope pas, les datas, c’est essentiel". Et désormais qu'elles sont dans la nature, le dirigeant craint qu'elles ne servent à discréditer son coureur-vedette. "D’un point de vue éthique et moral, si vous voulez accuser quelqu’un de dopage, alors vous ne devez pas tricher (et voler, ndlr)", a même poursuivi Brailsford, persuadé que ces données vont être utilisées pour alimenter le soupçon.

En 2013, et alors que Froome dominait outrageusement la Grand Boucle, la Sky avait d'ailleurs bien pris soin de livrer les datas du futur vainqueur de la 100e édition afin de les soumettre au spécialiste Fred Grappe (docteur en biomécanique et physiologie de l’entraînement sportif, entraîneur de FDJ), qui n’avait rien découvert de suspect. Des conclusions qui avaient alors été publiées dans L'Equipe afin de démontrer que Froome était "propre". Deux ans plus tard, lui et son équipe se sont donc fait couper l'herbe sous le pied. 

EN SAVOIR + >> Notre page spéciale Tour de France 2015

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

EN DIRECT - Covid-19 : 10 millions de Français ont fait leur dose de rappel, selon Olivier Véran

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait fuir des milliers d'habitants de Java paniqués

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.