Pas de vaccin, pas d'Open d'Australie ? Novak Djokovic pas sûr de jouer à Melbourne

Novak Djokovic n'est pas certain de pouvoir disputer l'Open d'Australie en janvier 2022.

COVID - Alors que la vaccination devrait être obligatoire pour participer à l'Open d'Australie en janvier 2022, Novak Djokovic pourrait ne pas pouvoir défendre son titre. Le numéro 1 mondial refuse notamment de révéler son statut vaccinal.

Il n'y aura pas de passe-droit. Les joueuses et joueurs non vaccinés contre le Covid-19 pourraient ne pas se voir accordés de laissez-passer pour participer à l'Open d'Australie, organisé du 17 au 30 janvier 2022. "Je ne pense pas qu'un joueur de tennis non vacciné aura un visa pour venir dans ce pays", a averti Dan Andrews, le Premier ministre de l'État de Victoria, dont la capitale Melbourne accueillera la première levée du Grand Chelem. "La virus se désintéresse de votre classement ou du nombre de tournois du Grand Chelem que vous avez remportés", a estimé le responsable politique. "Et si ces joueurs obtenaient un visa, il leur faudrait sans doute rester en quarantaine pendant deux semaines, contrairement aux autres joueurs" vaccinés.

Une sortie qui jette notamment le doute sur la participation de Novak Djokovic, triple tenant du titre et neuf fois vainqueur à Melbourne. "Je ne sais toujours pas si je jouerai à Melbourne. Je ne sais pas quel sera mon emploi du temps", a déclaré le Serbe dans une longue interview accordée au quotidien de son pays Blic. "Il y a une spéculation excessive de la part des médias aussi, ce qui me dérange beaucoup. Les médias mettent la pression sur beaucoup de gens. En ce moment, il y a trop de choses qui ne sont pas claires, trop d'informations qui ne sont pas valables, puis elles s'avèrent valables, puis elles ne le sont plus."

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Je ne vous dirai pas si j'ai été vacciné ou non- Novak Djokovic, numéro 1 mondial

En quête d'un historique 21e titre en Grand Chelem, le numéro 1 mondial a publiquement pris position contre le vaccin en avril 2020, refusant encore aujourd'hui de dire s'il a lui-même été vacciné. "Je n'ai pas trop parlé (de la vaccination) parce que tout le monde faisait des suppositions basées sur quelque chose que j'ai dit il y a un an. Je ne vous dirai pas si j'ai été vacciné ou non. Il s'agit d'une affaire privée et, selon la loi, celui qui vous le demande, vous pouvez en quelque sorte de lui reprocher de vous l'avoir demandé. C'est une question insensée", a-t-il argué pour justifier son silence sur son statut vaccinal. 

Lire aussi

"Trop de gens aujourd'hui s'accordent la liberté de demander des choses et de condamner une personne", s'est-il défendu. "Cela sème la peur et la panique parmi les gens et je ne veux pas participer à ça. J'ai l'impression que tout le monde m'est hostile. Je ne veux pas leur donner une raison d'écrire des choses sur moi." 

Pour autant, s'il est contrarié par les restrictions sanitaires, "Nole" ne désespère pas de pouvoir participer au premier Majeur de la saison. "Bien sûr que je veux y aller", a-t-il assuré. "Melbourne est le tournoi du Grand Chelem où j'ai eu le plus de réussite." S'il venait finalement à y renoncer, le Serbe devrait patienter avant de dépasser Roger Federer et Rafael Nadal, qui codétiennent avec lui le record du nombre de titres du Grand Chelem. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la Haute autorité de santé recommande la vaccination des enfants fragiles

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

EN DIRECT - Eric Zemmour : "J'ai décidé de me présenter à l'élection présidentielle"

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.