"J'aimerais bien me relever" : les larmes de Gaël Monfils, éliminé à Melbourne

La dernière victoire de Gaël Monfils remonte au 27 février 2020 à Dubaï.

SPLEEN - Éliminé dès le premier tour de l'Open d'Australie, lundi 8 février, Gaël Monfils a craqué en conférence de presse. Le Français, sans la moindre victoire depuis un an, s'est livré avec honnêteté sur sa situation personnelle.

Il n'a plus gagné un match depuis plus d'un an. Sur le court d'abord, puis quelques minutes plus tard en conférence de presse, Gaël Monfils s'est effondré ce lundi 8 février à Melbourne. Huitième de finaliste l'an dernier, le numéro 1 français a pris la porte dès le premier tour de l'Open d'Australie, en s'inclinant face au Finlandais Emil Ruusuvuori, 83e mondial, en cinq sets (3-6, 6-4, 7-5, 3-6, 6-3). Le nouveau protégé de Günter Bresnik a sombré, comme s'il avait perdu son tennis si spontané, après avoir pourtant empoché le premier set. Après le match, le numéro 11 mondial, si enjoué d'habitude, a éclaté en sanglots.

"Je joue mal, je n'arrive pas à servir, je n'arrive plus à faire un coup droit, je fais des fautes. Je suis six mètres derrière, je mets des bâches. Je suis honnête de vous dire que je n'ai pas de confiance. Je ne me sens pas bien, ça se voit. Je n'ai pas besoin d'en dire plus, ça se ressent je pense", a tenté d'expliquer le Français, reprochant aux journalistes présents de lui "tirer dessus". "J'aimerais bien en sortir. Je demande un peu de clémence. Ça me fait mal. Le pire dans tout ça, c'est que je taffe. Je m'entraîne comme un boucher et ça ne passe pas. J'aimerais bien me relever et vous dire que ce cauchemar est fini, mais là je suis dedans."

Un spleen qu'il traîne depuis la reprise. Après deux bons mois en 2020, et une victoire expéditive le 27 février contre Richard Gasquet en quarts de finale à Dubaï, Gaël Monfils s'est déréglé. Peut-être à cause du confinement. Depuis son retour sur les courts en septembre au Masters 1000 de Rome, il n'a plus gagné un seul match, plus passé un seul tour. "J'essaye d'être patient, je bosse. Mais je n'arrive pas à trouver le bon tempo, la bonne cadence, mon jeu. Et je ne me sens pas bien parce que je n'arrive pas à faire ce que je veux, parce que je n'ai pas de confiance", a glissé le Parisien, touché émotionnellement. 

Lire aussi

Au point de ne plus savoir à quoi se raccrocher dans ce moment de doute. "Je vais vous donner la phrase simple de ma mère, elle va me dire ; 'Il faut continuer à s'entraîner, et ça reviendra'...", a-t-il conclu. Le showman Monfils n'a plus le cœur à rire. 

Vous aimez le sport ? Alors découvrez le podcast du "club Margotton" où les plus grands athlètes, se livrent au micro de Grégoire Margotton

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Le Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.

Des témoignages uniques pour comprendre ces histoires de sport extraordinaires. Un podcast du Groupe TF1.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Lire et commenter