Pourquoi le Queen Mary II va remporter la transat The Bridge face aux quatre maxi-trimarans

DirectLCI
FORMULE 1 DES MERS - La course transatlantique "The Bridge", qui commence cet après-midi, compte 5 participants au départ, le Queen Mary 2 et 4 trimarans. Cette course, qui va de Saint-Nazaire à New-York, est un premier hommage aux soldats américains venus se battre aux côtés de la France il y a 100 ans.

D’un côté, un paquebot ultra-puissant, long de 345 mètres et pesant 150.000 tonnes, avec à son bord  1300 membres d'équipage et 2640 passagers, pouvant atteindre une vitesse de croisière de 28 nœuds (soit 52 km/h). De l’autre, quatre maxi-trimarans, d’une longueur de 31 mètres et équipés de foils, filant quasiment au-dessus de l’eau avec des pointes à plus de 35 nœuds (65 km/h), manœuvrés par des skippers de renoms. 


Thomas Coville (Sodebo), détenteur du record du tour du monde en solitaire (49 jours), Francis Joyon (Idec), détenteur du record du tour du monde en équipages (40 jours), ainsi que François Gabart (Macif) et Yves le Blévec (Actual) s’élanceront ce dimanche soir de Saint-Nazaire pour une course inédite à travers l’Atlantique - en hommage aux soldats américains venus se battre aux côtés de la France il y a 100 ans en 1917.

5800 kilomètres et six jours de traversée

Environ 5800 kilomètres à parcourir et six jours de traversée, avec pour point de ralliement la ville de New York. Sur le papier, ces quatre "formules 1" des mers devraient l’emporter haut la main face au paquebot mythique. Sauf qu’en mer, les choses sont un peu différentes. "Sur le parcours Saint-Nazaire - New York, et donc face aux vents dominants, on va donc être obligés de tirer des bords [en faisant des virages, ndlr]", explique au micro de LCI François Gabard. Ce qui va rallonger considérablement le trajet.


Le Queen Mary II va parcourir environ 2000 kilomètres de moins que les quatre maxi-trimarans, qui vont devoir jouer avec les vents. "Sur le parcours Saint-Nazaire- New York, on sera face aux vents dominants, on va donc être obligés de tirer des bords [faire des virages, ndlr]", souligne au micro de LCI François Gabard. "On devrait arriver environ deux jours après lui, estime pour sa part Thomas Coville. Dans ce sens-là, le Queen Mary II sera gagnant." Autant dire que la course va surtout se jouer entre les quatre skippers français, alors que le meilleur gagne ! Le paquebot mythique est attendu à New York le 1er juillet. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter