Tour de France 2015 (Digne-les-Bains - Pra-Loup) : un jour à creuser les écarts

Tour de France 2015 (Digne-les-Bains - Pra-Loup) : un jour à creuser les écarts

CYCLISME – Du 4 au 26 juillet, les coureurs des 22 équipes engagées vont sillonner les routes des Pays-Bas, de la Belgique et de l'Hexagone pour tenter de remporter la 102e édition du Tour de France. Le 17e épisode de cette Grande Boucle marque l'entrée des coureurs dans les Alpes, après un dernière journée de repos mardi, et surtout dans la dernière ligne droite de l'épreuve.

► Le profil 
La journée de repos a été salutaire avant d'entamer la dernière ligne droite de cette Grande Boucle 2015. L'heure de vérité a sonné. Les Alpes constituent le dernier obstacle en direction du podium des Champs-Élysées et pourraient complètement chambouler l'ordre établi. En ce sens, l'ascension de cinq cols programmée va rythmer l'étape, notamment celle du Col d'Alos (première catégorie) et ses 14 kilomètres de montée avec un pourcentage de difficulté à 5,5 %. L'enchaînement de ces expéditions a tout du piège pour les favoris alors qu'il faudra à nouveau effectuer une montée sur Pra-Loup (deuxième catégorie) pour l'arrivée qui revêt un certain aspect historique puisque la dernière arrivée dans la cité alpine remonte à 1980.

► Le mot du jour : assommer la course
"L’étape s’achève là où, en 1975, Thévenet croqua le Cannibale. Vu la proximité de l’arrivée, c’est désormais probable : tous les coureurs de Pra-Loup vont entrer dans Paris. Gageons que le franchissement du Col d’Allos inspirera au tenant du titre, Vincenzo Nabila, cet aphorisme avant "d’assommer la course" : non mais Allos quoi.

► La définition d'Erwann Mingam
Assommer la course : "réaliser une performance si impressionnante qu’elle annihile tout suspense et garantit quasiment la victoire finale. Ainsi de Louison Bobet, le boulanger de Saint-Méen, qui n’hésitait pas à mettre des pains pour assommer la course. Ou des stars qui, chez Hutchinson, laissaient groggy les bons boyaux. Un crétin, prenant l’expression au premier degré, a réellement assommé Merckx dans le Puy-de-Dôme en 1975. Assommant."

>> Erwann Mingam, auteur de "En chasse patate, petit lexique impertinent du cyclisme" (Editions Solar).
 

EN SAVOIR + >> Notre page spéciale Tour de France 2015

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : quelles dispositions en France ? Olivier Véran s'exprime

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.