Tour de France 2016 : ça veut dire quoi, "frotter" ? (2/7)

Tour de France 2016 : ça veut dire quoi, "frotter" ? (2/7)

DICTIONNAIRE - Entre le 2 et le 24 juillet, les plus grands coureurs au monde se retrouvent comme tous les ans sur les routes de France pour la plus prestigieuse des courses par étapes. L'occasion pour les téléspectateurs de continuer à admirer les paysages... mais aussi de comprendre la course et le jargon cycliste qui va avec. Deuxième épisode de notre série avec le terme "frotter", qui nous est notamment expliqué par Cyrille Guimard et les auteurs du livre "En boucle, un autre regard sur le tour"

Si le cyclisme est aussi appelé "cyclo tourisme" au niveau amateur, le peloton professionnel prend rarement le temps d’admirer le paysage. Outre la vitesse élevée, les coureurs passent la journée  à se battre pour se placer dans le peloton. Un phénomène qui s'explique par le fait que les performances dépendent beaucoup du positionnement des coureurs dans le peloton. 

Pourquoi ? Il faut appréhender le cyclisme comme de la voile. Les coureurs roulent en peloton, comme les canards en vols organisés. La raison est simple : les effets du vent se font beaucoup plus ressentir en première position. Ainsi, le coureur placé en troisième ou quatrième position sera protégé du vent et consentira 40% d'efforts en moins, à vitesse égale, que celui qui mène le peloton. 

Donc, évidemment, tout le monde veut être à l’endroit où l’aspiration est la plus forte. C’est cette bataille pour les meilleures places qui fait que "ça frotte dans le peloton". Certains n’hésitent pas à se montrer virils et à bousculer discrètement leurs collègues. Ça frotte aussi très souvent entre les sprinters aux abords des lignes d’arrivées. Nacer Bouhanni et Michael Matthews (voir vidéo) l'ont montré lors du dernier Paris-Nice.

La définition, par "En boucle, un autre regard sur le Tour" * :

Les histoires d’amour commencent habituellement sous un ciel serein et se terminent quelquefois dans la plus grande hostilité. En cyclisme, les sentiments suivent le cours inverse. On commence par évaluer d’un œil maussade l’état de forme de ses concurrents, par se défier de leurs sourires et de leur fausse nonchalance, par soupçonner leurs équipiers des pires roueries.

Puis, à mesure que la course avance, l’inquiétude s’apaise. On comprend que l’on finira tous ensemble et qu’il ne restera plus alors qu’à s’expliquer à la loyale, entre sprinters. C’est à ce moment et entre ces messieurs-là que l’attirance pour l’autre culmine : on joue à se dépasser et à se "redépasser", on se rapproche les uns des autres, on se frotte. Et c’est alors qu’il faut être le plus attentif : l’amour fou est prêt à se changer en amour vache !
* aux Editions Tana

 L'oeil de Cyrille Guimard : 
"Il n'y a pas que des gentils dans le peloton"
"Le peloton est un microcosme de la société. Il y a des gentils, des méchants, des discrets, des extravertis, des grandes gueules et des timides. Il ne faut pas croire l'image que les télés tentent de véhiculer : il n’y a pas que des gentils dans le peloton. Comme dans la vie de tous les jours, plus vous avez de personnalité, plus vous êtes respecté. Dans le peloton ça frotte toute la journée pour avoir la meilleure place et se mettre à l’abris du vent. Donc quand un néo pro voit un coureur charismatique comme Peter Sagan lui disputer sa place dans le peloton, bien souvent il s’écrase. Sinon, ça frotte. Pour se positionner dans un peloton, il n’y a pas de copain."

 La vidéo : 
Dans le final d'une étape de Paris-Nice en début d'année, Nacer Bouhanni (en rouge) et Michael Matthews ont frotté. Le Français semble avoir légèrement quitté sa trajectoire. Les deux hommes ne sont pas passés loin de la chute. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Le variant Omicron présente "un risque très élevé" au niveau mondial, selon l'OMS

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

VIDÉO - Manche : quand les Anglais assistent, consternés, à l'arrivée de centaines de migrants sur leurs côtes

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.