Tour de France 2016 - On boucle la 2e étape : Sagan superstar, Alaphillipe et Stuyven prennent rencard avec la victoire

Tour de France 2016 - On boucle la 2e étape : Sagan superstar, Alaphillipe et Stuyven prennent rencard avec la victoire

RÉSUMÉ - Malgré une chevauchée fantastique de 180 km, le Belge Jasper Stuyven a dû baisser pavillon à moins de 500 m de l'arrivée. C'est l'impitoyable Peter Sagan qui a remporté avec brio le 2e volet de la trilogie normande entre Saint-Lô et Cherbourg, juste devant Julian Alaphillipe. Comme prévu, Cavendish cède donc le maillot de leader au sommet de la cote de la Glacerie. Et comme prévu, c'est finalement Peter Sagan qui lui succède en tête du classement…

 Le vainqueur de l'étape
Il y a un peu de Zlatan Ibrahimovic chez ce Peter Sagan, du cyclisme, les succès en plus. Amuseur public et jamais avare en bons mots, le Slovaque est surtout un coureur d'une espèce rare. Un pur sang qui ne manque jamais une occasion de faire parler sa pointe de vitesse. Puis, ne l'oublions pas, Sagan restait sur une disette de deux ans sans succès sur le Tour, malgré une incroyable ribambelle de places d'honneur. En dominant Julian Alaphillipe dans le final, le quadruple maillot vert en titre s'adjuge son premier maillot jaune - comme Cavendish la veille - sur la Grande Boucle. "Je ne me souviens pas du nom de tous ces gars", plaisantait-il en parlant de ses coéquipiers lors de la présentation des équipes. Une chose est sûre, dans le peloton, tout le monde connaît son nom... 

Les Français du jour
Julian Alaphillipe évidemment. L'un des plus grands espoirs du cyclisme tricolore a tenu la dragée haute à Peter Sagan dans ce final aux allures de Mur-de-Huy sur la Flèche Wallone. On a même cru que le Français de la team Ettix-Quick Step allait avoir le dernier mot quand il passa devant le Slovaque. Mais comme il l'a rappelé juste après l'arrivée il a "été battu par le champion du monde, qui n'est pas n'importe qui". Tout sourire, le nouveau maillot blanc du Tour pouvait être satisfait de sa course. Warren Barguil ne pourra pas en dire autant. Malgré les encouragements de sa belle juste avant le départ de l'étape, le Breton s'est fait une grosse frayeur après 60 km de course. Pris dans la chute de Joachim Rodriguez (Katusha), le coureur de la formation Giant-Alpecin a dû cravacher avec un certain... Alberto Contador pour regagner le peloton.

Les héros du jour
S'il ne devait en rester qu'un, on citerait Jasper Stuyven (Trek-Segafredo). Notre Highlander du jour s'est fait avaler par le peloton à 500m de l'arrivée alors qu'il occupait la tête depuis près de 180 km. Plus fort que ses trois copains de fugue - Benedetti (Bora-Aragon 18), Breen (Fortuneo) et Voss (Bora-Aragon 18) - son numéro dans la côte d'Octeville va certainement marquer les esprits. 

Enfin, il faut souligner l'audace de l'Allemand Paul Voss (encore lui...). En attaquant dès les premiers kilomètres de l’étape Voss avait certainement à l’esprit d’aller pêcher les points au sommet des 2 premières difficultés du jour (4e catégorie), histoire de consolider son maillot à pois. mais il ignorait sans doute qu’il s’embarquait dans une nouvelle galère, 24 heures seulement  après avoir déjà effectué plus de 130 km en tête. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Frappes sur Gaza : "Ce n'est pas encore fini", prévient Benjamin Netanyahu

EN DIRECT - Covid-19 : l’Italie met fin à la quarantaine pour les touristes européens

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

Tesla et Elon Musk lâchent le bitcoin, pour quelles conséquences ?

"Je ne voulais pas du contrat" : après "The Voice", PaulO trace sa route avec son groupe

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.