Tour de France - 8e étape : une mise en bouche avant une première étape de haute montagne titanesque

DirectLCI
ÉTAPE 8 - Ce samedi 8 juillet, c'est une étape 100% jurassienne qui se présente aux coureurs avec un départ depuis Dole et une arrivée à 187,5 km de là à la station des Rousses. Le tracé accidenté devrait ravir les baroudeurs du peloton.

La montagne, ça les gagne. Ce samedi 8 juillet, au lendemain de la nouvelle victoire de Marcel Kittel au sprint, les coureurs s'attaquent à une étape "made in Jura", la 8e étape de ce Tour de France longue de 187,5 kilomètres. Trois côtes sont au programme : celle du Col de la Joux (6,1 km à 4,7%), la Côte de Viry (7,6 km à 5,2%) et la montée de la Combe de Laisia Les Molunes (11,7 km à 6,4%). Ce sommet, qui se trouve à 11 kilomètres de l'arrivée à la Station des Rousses, devrait permettre de départager les baroudeurs les plus valeureux du jour.

Le profil de l'étape

L'histoire derrière l'étape

Le Tour de France retrouve la Station des Rousses, après avoir accueilli une arrivée et un départ d'étape en 2010. Ce jour-là, le Français Sylvain Chavanel avait flairé la bonne échappée avant de s'envoler dans les derniers kilomètres menant au fief du champion olympique de combiné nordique, Jason Lamy-Chappuis. Il avait réalisé coup double en récupérant le maillot jaune qu'il avait temporairement abandonné sur les pavés à Arenberg. 

Le classement général après la 7e étape

Une étape pour qui ?

Favorable aux grimpeurs. Cette étape de moyenne montagne a des allures d'échauffement pour la première étape de haute montagne prévue le lendemain, dimanche, entre Nantua et Chambéry. Elle devrait donc de donner des idées aux baroudeurs de par son profil accidenté et son arrivée après une ascension en lacets de la Côte de la Combe de Laisia-Les Molunes. Et si Sylvain Chavanel avait la bonne idée de figurer dans l'échappée ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter