Tour de France - On boucle la 19e étape : vainqueur, héros et Français, Romain Bardet a tout raflé !

Tour de France - On boucle la 19e étape : vainqueur, héros et Français, Romain Bardet a tout raflé !

TOUR DE FRANCE - Dans une étape terminée dans des conditions apocalyptiques, Romain Bardet a montré quel grand champion il était en déjouant tous les pièges pour s'imposer à Saint-Gervais Mont-Blanc. Tous ses concurrents rangés derrière, le leader de la formation AG2R-La Mondiale s'empare de la 2e place du général derrière un Chris Froome qui a frisé la correctionnelle...

► Le vainqueur du jour 

"On avait repéré la descente de Domancy avec Micka. Mon pote a roulé à bloc et moi je n’ai presque rien eu à faire". Dit comme ça, ça à l'air simple le cyclisme. Certes, au vu des qualités de descendeur de son leader, le team AG2R avait planifié une attaque dans la plongée vers le pied du Bettex. Mais encore fallait-il mettre en application ce plan dans les conditions réelles. La prise de risque maximale de Bardet a tranché avec les chutes à répétition dont nous a gratifié le peloton, de Bauke Mollema au duo helvète de la FDJ, Morabito-Riensenbach, en passant par Rolland (Cannondale) Navarro (Cofidis - abandon), Dumoulin (Giant-Alpecin - abandon) et bien sûr Chris Froome… En ce 22 juillet 2016, l'Auvergnat a élevé l'exercice de la descente en cyclisme au rang d'art…

► Le Français du jour

"2 étapes en deux ans, c'est fabuleux je ne réalise pas" réagissait Romain Bardet au pied du podium. Un an après son triomphe à Saint-Jean-de-Maurienne, l'Auvergnat empoche un deuxième succès d'étape en deux ans, une performance plus vue pour un coureur français depuis Pierre Rolland. Surtout, le leader de la formation AG2R évite à sa patrie de réitérer l'affront ultime d'un Tour de France sans vainqueur d'étape tricolore. Choux blanc qui n'a eu lieu que deux fois dans toute l'histoire de la Grande Boucle. 1926, 1999 et pas 2016 donc… Ouf !

A LIRE AUSSI >>  REVIVEZ - Tour de France : un grand Romain Bardet met fin à la malédiction française

► Le héros du jour

"Romain nous tire vers le haut. Dans le dernier kilomètre de l'ascension, j'étais tellement heureux pour lui, pour l'équipe…". Emu aux larmes, le fidèle lieutenant Mickaël Chérel a rendu un vibrant hommage à son compère dès le pied posé à terre. Véritable locomotive, Bardet crée une véritable synergie autour de ses performances exceptionnelles sur ce Tour. Avec 1 minute d'avance au pied de l'ascension du Bettex, l'Auvergnat a réussi le tour de force de conserver un bel avantage de 23", se permettant même le luxe de saluer la foule à l'arrivée.

Deuxième à 4’11” de Froome au général, Bardet semble partir de trop loin pour succéder à Bernard Hinault dès cette année. Mais à 25 ans, l'Auvergnat est peut-être celui que tout un pays attend depuis déjà trop longtemps…

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tempête Aurore : 250.000 foyers privés d’électricité, trafic des trains fortement perturbés

Tempête Aurore : ce qui vous attend ce soir et cette nuit de la Bretagne à Paris

Tempête Aurore : une "mini-tornade" frappe une commune du Finistère et détruit une maison

Meurtre de Gabby Petito : des "restes humains" retrouvés près d'affaires de son fiancé en fuite

EXCLUSIF - "On ne connaissait pas Nordahl Lelandais" : pour la première fois, des invités du mariage où a été enlevée Maëlys témoignent

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.