Tour de France – On boucle la Grande Boucle : Froome égale LeMond... Bardet surprend son monde

Tour de France – On boucle la Grande Boucle : Froome égale LeMond... Bardet surprend son monde

TOUR DE FRANCE – La Grande Boucle 103e du nom, c’est (déjà) de l’histoire ancienne. A l’heure de faire le bilan pour les 22 équipes en lice, la rédaction de Metronews distribue ses bons points. Avec du Chris Froome forcément, mais aussi du Sagan, du Cavendish, du Majka, du Tom Dumoulin… sans oublier l’incontournable Romain Bardet.

► Le vainqueur du Tour

Il est venu, il a vu et il a vaincu. Certes, voir Chris Froome sur la plus haute marche du podium - son 3e sacre, comme l'Américain Greg LeMond - au terme de cette 103e Grande Boucle n’a rien d’un scoop. Mais l’audace dont a fait preuve le champion britannique durant trois semaines est à souligner avec force. Moins souverain que par le passé dans la montagne, le leader de la Team Sky a choisi de surprendre ses adversaires là où on l’attendait le moins. Comme sur ce coup de bordure savamment orchestré – avec la complicité de Sagan – sur la route de Montpellier pour – certes - un maigre butin de 11 secondes à l’arrivée… Mais plus étonnant encore, le "Kenyan Blanc" a donné l’impression de prendre du plaisir sur son vélo et ça, c’était une première, à l’instar de cette descente réalisée à tombeau ouvert dans le col de Peyresourde lors de la 8e étape !

Que serait-il advenu de Froome si la direction de course n’avait pas décidé de lui rendre les 1’ 30” perdues sur ses principaux rivaux dans l’accident avec une moto dans le Ventoux ? Nous ne le saurons, hélas, jamais. Si cette image d’un maillot jaune, courant vélo sous le bras sur les pentes du géant de Provence, aurait dû entrer de plain-pied dans la légende du Tour, elle sera malheureusement à ranger au rayon des anecdotes sympas qui se racontent autour de la machine à café…

► Les maillots du Tour

Triple vainqueur d’étape, désormais quintuple maillot vert,  offensif, équipier modèle, bonne poire avec les médias, chouchou de la gent féminine et amuseur public… bref, Peter Sagan (Tinkoff), aura été tout ça à la fois sur cette Grand Boucle 2016. "Sagan, c’est plus fort que toi" ! Dans le genre omniprésent, son coéquipier chez Tinkoff Rafal Majka n’a pas été mal non plus. Si son truc à lui, c’est plutôt la montagne, le Polonais a été de toutes les batailles avec Pinot (FDJ) puis de Gendt (Lotto-Soudal) pour parvenir à ramener un deuxième maillot à pois jusqu’à Paris après 2014.

Plus discret, le jeune Britannique Adam Yates (Orica-GreenEdge), s’est d’abord signalé par une improbable chute causée par l’éffondrement de la flamme rouge lors de la 7e étape. Il a ensuite su contenir la fougue de son plus dangereux rival Louis Mentjes (Lampre-Merida) et s’inviter – Maillot Blanc du meilleur jeune sur les épaules - aux côtés de son illustre compatriote Chris Froome.

Mais aussi

La formation Movistar, qui termine meilleure équipe sur ce Tour 2016 – Peter Sagan, toujours lui, élu Super Combatif au nez et à la barbe de Pantano ou De Gendt qui auraient également pu y prétendre.

► Les Français du Tour

A tout seigneur, tout honneur… Immense, Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) l’aura été jusqu’au bout. Il y a tois semaines, qui osait réellement additionner Bardet et victoire sur la Grande Boucle dans une même phrase ? Avant d’en douter,  Il faudra désormais se remémorer le caractère dont a fait preuve l’Auvergnat pour débrider une 19e étape qui l’a finalement vu triompher à Saint-Gervais Mont Blanc. Attaquant à l’approche de chaque sommet ou presque, pas en reste dans son exercice fétiche de la descente, excellent 5e dans le contre-la-montre en côte à Megève. Avec plus de puissance dans un contre-la-montre plat, le natif du Cantal n’aurait plus grand-chose à craindre. Théoriquement, il ne lui reste plus qu’une marche à franchir. 

Mais c’est un pas de géant qu’il lui faudra accomplir pour devenir le successeur de Bernard Hinault. Dans un autre style, Julian Alaphilippe (Etixx-Quick Step) a également porté haut les couleurs françaises. Tout le temps devant, souvent placé, mais jamais gagnant, celui qui découvrait la Grande Boucle a joué de malchance en tombant soit sur plus fort que lui (Sagan – 2e étape, Izaguirre 20eétape), soit sur un saut de chaîne au pire des moments (15e étape). Mais au vu des dispositions affichées, un avenir radieux est d’ores et déjà promis au jeune puncheur.

Mais aussi
Bryan Coquard et son sprint épaule contre épaule avec Kittel lors de la 4e étape - Jérôme Coppel (IAM) et sa superbe 4e place au chrono du Pont-d’Arc - Voeckler et Chavanel (Direct Energie), deux vétérans qui ne faisaient pas vraiment leur âge dans les échappées – L’abnégation de Pierre Rolland (Cannondale) malgré les chutes.

► Les héros du Tour

Vainqueur de 4 étapes, Mark Cavendish est redevenu celui qu’il devrait toujours être : le meilleur sprinteur de la planète, pourtant – au passage – sa moisson à 30 bouquets sur le Tour. Plus que quatre succès avant de rattraper la légende Mercxx. Tom Dumoulin a également réalisé des merveilles en s’imposant à Andorre-Arcalis puis en dominant Froome dans son exercice fétiche lors de la 13e étape.

Hyperactif parmi les hyperactifs, Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) a porté haut les couleurs de la Belgique, tout comme son compatriote Greg Van Avermaet (BMC), vainqueur au Lioran. On attendait plutôt Quintana, mais Pantano (IAM) aura été finalement le Colombien du Tour, et pas seulement… Notons enfin la réaction d’orgueil d’André Greipel (Lotto-Soudal) qui a bien failli figurer dans la colonne des flops. Mais ça, c’était avant sa victoire finale sur les Champs.

Mais aussi
A des degrés divers on citera parmi les déceptions Fabio Aru (Astana), Alberto Contador (Tinkoff), Thibaut Pinot (FDJ), Teejay Van Garderen (BMC) et le champion de France Arthur Vichot (FDJ) que l’on n’a quasiment pas vu…


Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : huit cas possibles du variant Omicron détectés en France

EN DIRECT - Crise des migrants : un avion de Frontex va surveiller la Manche "jour et nuit" à compter de mercredi

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.