Tournoi des Six Nations : pourquoi France-Galles a-t-il été le match le plus long de l’histoire du rugby ?

Tournoi des Six Nations : pourquoi France-Galles a-t-il été le match le plus long de l’histoire du rugby ?

SPORT
RUGBY – Un match est censé durer 80 minutes, ou juste un peu plus. Celui entre la France et le pays de Galles, ce samedi, en clôture du Tournoi des Six Nations, en a compté 100. Comment en est-on arrivé à ce final historique ?

Il fallait le voir pour le croire et encore, en se frottant les yeux. Quand Camille Chat s’est glissé dans un trou de souris pour inscrire l’essai de la victoire française (18-15) face au pays de Galles, ce samedi en clôture du Tournoi des Six Nations, le chronomètre affichait 99’55’’. Soit un peu moins de 20 minutes supplémentaires, dans un sport où l’on arrête justement le chrono à chaque temps mort pour éviter un temps additionnel à rallonge. Que s’est-il passé, exactement, au Stade de France, pour que l’arbitre, M. Barnes, fasse jouer une aussi ahurissante prolongation ? On rembobine.

Au moment de la 80e minute, les Gallois, très solides, menaient 15-18 et pensaient devoir subir seulement un dernier assaut tricolore avant de souffler un grand coup. Le ballon se trouvait alors dans leurs 5m et les Bleus poussaient fort. Au point d’obtenir une pénalité, qu’ils décident alors de prendre en mêlée, puisque seul un essai leur aurait offert une éventuelle victoire. La première tentative va au sol et doit être refaite. Le staff de Novès entreprend d’effectuer un remplacement mais l’arbitre refuse. Il accepte finalement à l’issue de la 2e tentative…

Le XV de France tente de libérer le ballon, obligeant les Gallois à multiplier les fautes. La sanction tombe : carton jaune pour Lee, qu’on ne pensait pas revoir dans dix minutes… Francis entre alors en jeu et la première ligne galloise est encore pénalisée à l’issue d’une mêlée. Suivent deux minutes surréalistes de palabres entre le staff gallois et les arbitres, au sujet des changements. Halfpenny entre à son tour en jeu, à la place de Francis. Puis Francis cède sa place à Halfpenny ! La mêlée suivante est jouée. Pénalité pour les Bleus… Et nouvelle mêlée, à la 87e, toujours en plein dans les 5m gallois.

Durant la 88e, il y aura encore deux mêlées écroulées. À la 89e, Picamoles parvient enfin à jouer à la main mais tombe juste devant la ligne. À la 90e, les Bleus écartent le jeu… mais Dulin n’arrive pas à saisir le ballon. Et l’arbitre revient à la pénalité. Nouvelle mêlée. Clairement, les Tricolores tentent d’obtenir un essai de pénalité. En vain. Chat tente ensuite une percée, aidé par les charges de Fickou et Gourdon. Elle ne donnera rien et M. Barnes revient à l’avantage pour les Bleus. À la 93e, l’arbitre autorise Lee à revenir 10 secondes avant la fin de son carton jaune, et ce alors que les arrêts de jeu eux-mêmes n’avaient pas été décomptés !

Comme si cela ne suffisait pas, l’arbitre, dans la foulée, demande la vidéo pour juger une pénalité. Mais les ralentis se font désespérément attendre, jusqu’à la 96e. Cela donnera, évidemment, une nouvelle mêlée pour les Bleus. À la 97e, la mêlée française pousse, puis M. Barnes interrompt le jeu et se tourne vers le bord du terrain : moment de flottement, puis remplacement de Evans par Smith côté gallois. L’arbitre accorde une nouvelle mêlée aux Bleus à la 98e. À la 99e, il siffle une nouvelle pénalité, refusant pour de bon toute idée d’essai de pénalité, malgré l’avancée du pack français. À la 100e, enfin, Dupont libère le ballon et joue avec ses avants, jusqu’à Camille Chat. Vous connaissez la suite : l’ivresse, sans la bière, alors que ces "arrêts de jeu" ont duré aussi longtemps qu’une 3e mi-temps. On en reparlera pendant des années.

En vidéo

Tournoi des VI Nations - Ces jeunes qui vont faire le XV de France de demain

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le XV de France au Tournoi des Six Nations

Sur le même sujet

Lire et commenter