"Tout a mal tourné" : Serena Williams raconte son accouchement cauchemardesque

"Tout a mal tourné" : Serena Williams raconte son accouchement cauchemardesque

DirectLCI
CONFESSIONS - De retour sur le circuit après une longue absence à la suite de sa grossesse, Serena Williams a finalement déclaré forfait pour le prochain Open d’Australie. Dans le magazine Vogue, elle est revenue sur son accouchement, plus que délicat.

La souffrance. Un mot qu’elle connaît en tant que sportive de haut niveau. Mais il n’avait peut-être jamais pris tout son sens avant ces dernières semaines. Dans le magazine Vogue, l’ancienne numéro 1 mondiale de tennis (retombée depuis à la 22e place), raconte l’accouchement cauchemardesque pour mettre au monde sa fille, Alexis Olympia Ohanian Jr, née le 1er septembre dernier. Si elle pose tout sourire en Une du magazine américain, elle explique que lors de cette journée, " tout a mal tourné".

"C’était un sentiment incroyable d’avoir accouché, et puis tout s’est mal passé", révèle-t-elle. Serena Williams est d’abord hospitalisée d’urgence et doit subir une césarienne, sa fille ayant des fréquences cardiaques anormalement élevées.

Six semaines clouée au lit

Le lendemain de l’accouchement, Serena Williams raconte avoir insisté auprès des médecins pour passer un scanner, détaille Paris Match. Résultat : ils découvrent des caillots de sang dans ses poumons. La star du tennis est victime d'une embolie pulmonaire et de quintes de toux qui lui rouvrent la plaie de la césarienne. Elle fait alors son retour en chirurgie avec une plaie à l’abdomen et restera finalement alitée pendant six semaines.

En vidéo

En novembre dernier, Serena Williams s'est mariée à la Nouvelle-Orléans

Aujourd’hui, Serena Williams va mieux. Elle veut désormais profiter de sa fille au jour le jour. "Nous ne passerons pas un seul jour séparées jusqu’à ses 18 ans", plaisante-elle. Sur le plan sportif, elle a repris l’entrainement puis le chemin des courts fin décembre. Ne s'estimant pas assez prête, elle a néanmoins ensuite déclaré forfait pour l'Open d'Australie qui débute la semaine prochaine. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter