PSG : avec Messi, un mercato XXL marqué par des coups de maître

PSG : avec Messi, un mercato XXL marqué par des coups de maître

MERCATO - L'arrivée de Lionel Messi au Paris SG constitue la cerise sur le mercato de gala du vice-champion de France. Du moins en apparence. Et pour cause, le club de la capitale n'a dépensé "que" 76 millions d'euros cet été.

Il s'agit sans doute de la plus grande recrue de l'histoire de la Ligue 1. Et a fortiori de celle du Paris Saint-Germain. Lié au FC Barcelone depuis le début de sa carrière professionnelle, Lionel Messi débarque dans la capitale française. Attendue depuis la fin de semaine dernière, son arrivée vient couronner un mercato XXL pour le PSG : Hakimi, Wijnaldum, Ramos et Donnarumma ont déjà rejoint les vice-champions de France plus tôt cet été.

Toute l'info sur

Messi rejoint le PSG

Pourtant, malgré ces grands noms, le PSG n'a dépensé "que" 76 millions d'euros lors de ce mercato estival, un montant inférieur aux années précédentes. Si ce total surpasse largement les autres pensionnaires de Ligue 1, il demeure plus faible que ce que le club de la capitale à l'habitude de dépenser (95 millions sur Diallo, Navas, Gueye et Sarabia à l'été 2019, par exemple). 

À titre de comparaison, Manchester City vient de dépenser 118 millions d'euros pour s'offrir la pépite anglaise Jack Grealish, et Manchester United a déboursé 85 millions d'euros pour attirer Jadon Sancho.

Hakimi, seule indemnité de transfert de l'été

Car à l'instar du sextuple Ballon d'or Lionel Messi, les dirigeants parisiens ont flairé les bons coups, au sein d'un marché où les effets de la crise sanitaire se font encore sentir. Seul l'arrière droit Achraf Hakimi a dû faire l'objet de discussions avec son ancien club, l'Inter Milan, et d'une indemnité de transfert, estimée à une soixantaine de millions d'euros. Danilo Pereira, arrivé en prêt depuis le FC Porto l'an dernier, a été définitivement acheté par Paris seize millions d'euros cet été, en vertu d'un accord passé il y a un an.

Le reste ? Exclusivement des joueurs libres. Mais pas des moindres. Les dirigeants parisiens ont d'abord attiré le milieu néerlandais Georginio Wijnaldum, pourtant promis au FC Barcelone, peu avant l'Euro. En fin de contrat avec Liverpool, le milieu de terrain vient étoffer un secteur de jeu pas toujours serein la saison dernière lorsque Marco Verratti était absent.

Lire aussi

Derrière, le PSG s'est offert un cador : Sergio Ramos. Après seize saisons au Real Madrid, le défenseur central espagnol ne s'est pas mis d'accord avec le club madrilène pour prolonger son contrat et a rejoint la capitale française. Un gros coup, même si le niveau physique du multiple vainqueur de la Ligue des champions demeure incertain.

Dans les buts, ce n'est personne d'autre que le gardien des champions d'Europe italiens qui a rejoint le Parc des Princes. Gianluigi Donnarumma, en fin de contrat au Milan AC et promesse des années à venir, vient renforcer les cages parisiennes, en dépit des saisons abouties à ce poste de Keylor Navas, le portier costaricain de 34 ans.

Lionel Messi, pour qui la prolongation au Barça a buté sur des "obstacles économiques et structurels", selon les dires du club catalan, arrive à son tour sans indemnité de transfert. Une bonne nouvelle pour Paris, qui doit désormais vendre plusieurs joueurs. Mais ces recrutements ne sont pas gratuits pour autant. Entre les primes à la signature et des salaires colossaux, le PSG réalise encore de nombreux efforts économiques pour tenter d'arracher sa première Ligue des champions. Avec de tels joueurs sur le terrain, les Parisiens peuvent forcément y croire.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "Le plan blanc sera probablement national dans quelques jours", affirme Véran

Macron présente ses priorités pour la présidence française de l'UE ce jeudi lors d'une conférence de presse

Avant son débat face à Bruno Le Maire, que propose Eric Zemmour sur l'économie ?

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.