Trophée des champions : Moïse Kean, l'atout inattendu de l'attaque parisienne

Trophée des champions : Moïse Kean, l'atout inattendu de l'attaque parisienne

GÂCHETTE - Recruté pour jouer les doublures d'Icardi lors du mercato estival, Moïse Kean a rapidement pris place dans le onze de départ du PSG et enchaîné les belles performances. Avec 13 buts en 22 matchs, le jeune buteur italien pourrait de nouveau faire parler la poudre face à l'OM ce mercredi, lors du Trophée des champions.

Au milieu des Florenzi, Danilo et Rafinha, il était certainement le nom le moins ronflant de la liste. Pourtant, Moïse Kean est de loin celui qui donne le plus satisfaction parmi les recrues estivales du Paris Saint-Germain. À à peine 20 ans, l’Italien, arrivé en provenance d’Everton dans le cadre d’un prêt, a su saisir toutes les opportunités qui lui ont été offertes lors de la première partie de saison, profitant notamment des blessures à répétition de l’Argentin Mauro Icardi.

Contrairement à l’ancienne gâchette de l’Inter Milan, Kean offre une palette étoffée sur le front de l’attaque. Puissant, technique et rapide, le joueur formé à la Juventus participe grandement à la construction du jeu parisien, décrochant souvent pour épauler ses coéquipiers et sollicitant le ballon en profondeur à la limite du hors-jeu. Des qualités qu’appréciait l’ancien coach parisien Thomas Tuchel : "Il n’a pas peur, il est courageux, il fait ce qui est nécessaire. En ce moment, je ne voudrais pas être défenseur face à lui, parce que c'est dur, vraiment dur de jouer contre lui."

Recruté définitivement sous peu ?

Au milieu des stars comme Neymar Jr, Angel Di Maria et Kylian Mbappé, l’international transalpin a très vite su se rendre indispensable. Avec le champion du monde français, une complicité technique s’est d’ailleurs installée au fil des matchs. Pourtant concurrents pour occuper le poste de numéro 9 de l’attaque parisienne, Mbappé et Kean ne cessent de combiner et de permuter entre l’aile gauche et la pointe de l’attaque.

Seulement prêté dans la capitale, il fait l’objet d’un forcing intense du PSG, qui cherche à le recruter définitivement depuis plusieurs semaines. Son nouvel entraîneur Mauricio Pochettino, en poste depuis le 2 janvier dernier, n’a pas voulu en dire plus en conférence de presse : "Il y a aura des discussions en interne. C’est privé, ça reste entre nous. Nous discuterons de ce que nous ferons ou non. Et on communiquera mais ce sont des choses privées." Pour s'octroyer définitivement ses services, un montant de 35 millions d'euros est évoqué, alors que l'entraîneur d'Everton a ouvert la voie à un transfert.

Toujours buteur dans le jeu

Depuis le début de saison, Kean compte 13 buts en 22 rencontres toutes compétitions confondues, dont 9 en 13 matchs de Ligue 1 et 2 en 5 rencontres de Ligue des champions. Très en forme, le natif de Vercelli reste notamment sur trois buts lors de ses trois derniers matchs de Ligue 1, face à Strasbourg (4-0), Saint-Etienne (1-1) et Brest (3-0). Mieux, le jeune buteur a inscrit tous ses buts en championnat dans le jeu. Seuls le Lyonnais Karl Toko-Ekambi et le Monégasque Kevin Volland font aussi bien cette saison.

Lire aussi

Décisif dans les moments-clés

De plus, Moïse Kean a marqué ses 9 buts en 31 tirs dont 15 cadrés, prenant en moyenne 2,3 tirs par match. Outre sa réalisation face à Strasbourg fin décembre (4-0), qui est survenu en fin de rencontre alors que la victoire était acquise, Kean a systématiquement inscrit "scoré" lorsque la décision n’était pas faite. Il a ainsi inscrit son premier but avec Paris en ouvrant le score face à Dijon (4-0), match lors duquel il a inscrit un doublé.

Il a également débloqué la situation à 1-1 à Montpellier (3-1), égalisé face à Saint-Étienne la semaine dernière (1-1) ou encore débloqué le tableau d’affichage à Brest samedi (3-0). Pour le premier choc de l’ère Pochettino, lors du Trophée des champions ce mercredi face à l’Olympique de Marseille, nul doute que l’Argentin comptera sur sa faculté à être décisif dans les moments importants, dès le coup d’envoi ou en sortie de banc.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Masques en tissu à éviter, 2 m de distanciation... Les nouvelles recommandations face aux variants du Covid-19

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

EN DIRECT - Covid-19 : l'épidémie a fait chuter l'espérance de vie en France de plusieurs mois

Au crépuscule de son mandat, Donald Trump s’apprête à accorder 100 grâces présidentielles

Donald Trump quitte la Maison-Blanche avec un record d'impopularité

Lire et commenter