Tsonga a vécu ''un grand moment de sa carrière''

Tsonga a vécu ''un grand moment de sa carrière''
SPORT

TENNIS - Vainqueur de Roger Federer en finale du Masters 1000 de Toronto dimanche, Jo-Wilfried Tsonga a réussi une semaine idéale, validant un impressionnant retour au premier plan. ''Cette semaine est importante pour moi'', avoue le Français, qui savoure : ''C'est un grand moment dans ma carrière.''

Même Roger Federer s'incline. ''Cette finale n'était pas très accrochée, à la différence des trois autres (qu'il a perdues), je ne jouais pas assez bien pour gagner alors que Jo a fait un superbe tournoi, c'est mérité qu'il gagne ce titre.'' N'y voyez pas des politesses de la part du Suisse, qui apprécie vraiment son bourreau du jour. Voyez-y plutôt le fait que Tsonga, 29 ans et 15e joueur mondial, est de retour parmi les meilleurs mondiaux avec ce second succès de sa carrière en Masters 1000 . Revenu de loin, le Manceau a ''tapé'' quatre joueurs du Top 10 lors de ce tournoi, ce que personne n'avait réussi depuis l'Argentin Guillermo Canas en 2002 (à... Toronto). Alors forcément, il ''kiffe''.

Que ressentez-vous après cette victoire, la 2e dans un Masters 1000 six ans après votre succès à Paris-Bercy en 2008 ?
Je ne réalise pas vraiment ce que j'ai réussi cette semaine, mais je peux déjà dire que c'est un grand moment dans ma carrière. C'est complétement différent de ma victoire à Bercy, car il y avait à l'époque derrière moi ma famille et mes amis. Je m'étais imposé avec mes tripes et mon coeur. Ici, j'ai remporté ce titre avec mon niveau de jeu, point. J'ai bien joué durant toute la semaine, j'ai battu quatre grands joueurs ( Novak Djokovic en 8e de finale, Andy Murray en quart, Grigor Dimitrov en demi-finale et Roger Federer en finale ) Pour réussir une telle semaine, il y a beaucoup, beaucoup de travail, j'attendais cela depuis plusieurs mois.

Pensiez-vous retrouver un jour un tel niveau de jeu après votre blessure à un genou en 2013 et une première partie de 2014 décevante ?
Bien sûr que j'ai douté, il y a toujours des moments difficiles, mais on sait à quoi s'attendre quand on décide d'être joueur de tennis professionnel. J'ai continué de croire en moi, même si pas mal de monde commençait à douter. Je travaille dur, ma motivation est revenue, je veux gagner et jouer mon meilleur tennis et c'est ce que j'ai réussi à faire cette semaine. Je joue de mieux en mieux depuis plusieurs semaines, j'étais déjà bien à Roland Garros et à Wimbledon (élimination en 8e de finale à chaque fois par Djokovic). Ce titre est important pour moi, pour mes ambitions et ma carrière.

A deux semaines de l'US Open (25 août – 7 septembre), vous avez envoyé un message fort à vos adversaires. La pression sera-t-elle plus forte pour vous ?
Pas vraiment... Ce titre me donne, bien sûr, beaucoup d'espoir pour le reste de la saison, mais il faut que je continue de travailler dur, comme je l'ai fait ces derniers mois. J'espère continuer à gagner.

Lire et commenter